COMMENT EST L’EXISTENCE DES ÂMES APRÈS LA MORT ?




(Observation : pour une meilleure compression de ce qui suit, je vous conseille de lire d’abord : Quelle est la forme d’existence après la mort ?)


Lorsque l'âme se déprend de la vie physique parce que son corps physique est mort, à ce moment-là il y a deux possibilités:

Si l'âme a atteint un suffisant niveau de développement, elle va pouvoir rester dans certains plans célestes où une certaine activité a lieu, et dans ces endroits elle pourra déployer une activité qui sera en directe correspondance avec le type de développement qu’elle a acquis sur la Terre.

Et par contre si l'âme n’a pas encore atteint le niveau de développement suffisant, alors elle va tomber dans un profond sommeil.



Les âmes qui dorment

Et c’est pour cela qu’il y a beaucoup des personnes qui vont être réintégrées tout de suite après leur mort dans le sommeil divin. Et c'est pourquoi il y a des immenses zones dans l’au-delà où les âmes dorment profondément.

Et il existe des gardiens qui surveillent à ces âmes qui dorment et qui rêvent pour s’assurer que l’assimilation des expériences acquises pendant l’incarnation se déroule bien, pour voir si le jeu avec les quelques symboles qui ont été acquis durant la réincarnation sur la Terre, pour voir si ce jeu se passe bien, s'il demeure constructif, si le « rêve » en quelque sorte, est bien vécu.

Et pour ceux qui ont des symboles très négatifs, parce que leur incarnation a été très négative, très néfaste. Pour ces individus-là, l'accès aux symboles est empêché. C’est-à-dire que la mémoire s’étain, elle tombe dans le noir et l’individu n’a même plus la capacité de rêver, et ainsi il plonge dans un sommeil inconscient profond et complet.

Il semblerait donc que face à la loi du karma, cela soit une faveur qui est faite à ces individus qui ont fait beaucoup de mal. Cependant il faut savoir que lorsqu'un individu entre dans l’au-delà, si on le laissait s'amuser avec les symboles négatifs qu'il a créés pendant sa réincarnation, il va polluer avec ses basses vibrations le plan sur lequel il se retire.

Et ainsi tout un plan de vie (même s’il est subtil) va continuer à être embêté, ennuyé, agressé de la même façon que cet individu l’a fait lorsqu'il était incarné et qu’il agressait le monde physique des autres personnes.

Et c'est pour cela qu'il faut absolument plonger l'individu dans le sommeil profond et inconscient sans rêve, pour que ce plan où il se trouve ne soit pas contaminé, et pour que ces individus ne se contaminent pas encore plus les uns avec les autres.




Les âmes qui restent éveillées

Par contre, lorsque l'on a affaire à des âmes plus évoluées, a des humains qui sont capables de rester éveillés après la mort, de se maintenir auto-conscient, et pour autant de pouvoir diriger des activités, de diriger des flux d'énergie et de les commander.

À ce moment-là la mort est complètement différente, car cela n'a plus rien à voir avec la mort telle que la vivent la plupart des gens (c’est-à-dire dans le sommeil).

Et d’ailleurs ce n'est plus véritablement la mort ce que ces humains plus développés vont expérimenter, mais c'est tout simplement un changement de plan où il n'y a plus la perte de la conscience, où l'individu peut pleinement garder la même conscience qu'il avait sur le plan physique, mais avec l'avantage en plus de ne plus être limité par le conditionnement qu'apportait sa personnalité avec éventuellement certains défauts, comme par exemple l'exagération des choses, etc.

Et il faut monter un peu plus haut dans les degrés de développement pour rencontrer des gens qui, en plus de cette capacité à rester éveillés, vont aussi être très actif comme ils peuvent l'être en pleine activité sur le plan physique, mais ceci par rapport à un égrégore, par rapport donc à un collège de guides, d'initiés et de Maîtres.

Pour rencontrer ces êtres-là il faut monter « un petit peu plus haut » dans la capacité à être auto-conscient, parce que, en plus donc de l'auto-conscience, il aura fallu développer aussi par un réel effort de disciple, la connexion avec ces maîtres, avec le temple, avec l'égrégore.

Et c'est dans ce niveau-là que l'on peut rencontrer des êtres très intéressants qui vont continuer à travailler pour l'avancement, soit de leurs frères, soit d'un groupe plus grand comme le groupe d'une région, ou le groupe d'une religion, ou le groupe d'une nation, ou soit l'humanité entière.





Les guides intermédiaires


Ce qui fait que vous pouvez rencontrer dans l’au-delà à beaucoup d'individus qui peuvent servir de petits guides, de petits protecteurs, et que vous pouvez rencontrer à l'occasion de rêves, de dédoublements, ou qui arrivent même à se faire rendre visibles dans le plan physique s'ils ont assez de pouvoir pour cela.

Mais chaque fois que vous rencontrerez ces individus, vous allez rencontrer l'équivalent des capacités qu'ils avaient sur la Terre, et aussi l'équivalent de leurs limites, parce que dans l’au-delà vous gardez le même niveau que vous aviez atteint sur le plan physique.

Et un cran au-dessus, vous allez rencontrer des disciples plus avancés qui sont connectés avec un temple, connectés avec une tradition, connecté éventuellement même avec un Maître, et ces individus (contrairement aux antérieurs) ils ne vont pas faire la conversation avec vous, ils ne vont pas vous dire ce qu'ils conçoivent, ils ne vont pas vous dire ce qu'ils s’imaginent à propos des choses.

Ils vont être simplement les transmetteurs de ce que le guide de ce temple a à vous dire, de ce que le maître a à vous dire, et qu'il ne peut pas personnellement venir vous le dire parce que par exemple, vous n'êtes pas encore assez ouvert à ces vibrations, ou pas encore assez en connexion avec le temple, ou tout simplement parce que ce n'est pas encore le moment d'une véritable rencontre.

Et ce sont ces êtres-là, ces intermédiaires-là qui peuplent tout le monde de la spiritualité.

Et avant de vouloir ou de pouvoir rencontrer le Maître, il faudrait que vous essayiez, ou que vous désiriez, et de façon calme et sereine, il faudrait que vous désiriez rencontrer un de ces intermédiaires-là d'abord, car lui il va pouvoir vous dire comment vous préparer pour rencontrer le Maître ou l'Initiateur. Lui va pouvoir finir de raboter par ci et par là, ce qui ne va pas encore avec vous.

Et c'est lui qui va en même temps vous prendre la tête et vous l'enfoncer dans ce qui ne va pas dans votre vie, dans vos habitudes. C'est lui en même temps qui va s'engager vis-à-vis de vous, qui va être responsable vis-à-vis de vous, qui va s'engager pour que vous compreniez ce qui est à comprendre et pour essayer de vous faire arriver à la bonne heure, au bon endroit, face à l'Initiateur.

C'est lui qui va s'engager sur son âme, exactement comme vous, vous vous engagez sur votre vie à prendre soin d'un plus petit que vous, à prendre soin d'un enfant par exemple. Mais il ne prend pas pour autant le poste d'éducateur, il n'a pas cet orgueil, ni cette folie, ni cette prétention.

Il n'est pas l'éducateur, il est le transmetteur et l'éveilleur. Il est celui qui vous fait prendre conscience des choses qui sont négatives en vous, de même que des choses qui sont positives en vous et que vous ignoriez complètement. Bref c’est lui qui vous prépare pour que vous puissiez avoir l’initiation.






Le tunnel que les gens perçoivent après la mort


Pour en revenir au passage de l'autre côté, lorsque donc vous avez toute votre vie fait un travail de disciple, que vous avez cherché la vérité, que vous avez essayé de « tendre » de toute votre force vers la vérité, il y a au moment de la mort simplement le passage de l'autre côté hors du corps à travers le rideau de lumière, et il n'y a plus ce tunnel dont on parle si souvent.

Et si vous pourriez parler avec les morts qui sont de l'autre côté, ils vous diraient :

« Mais j'ai pris un tunnel qui n'en finissait pas !  Et plus longue a été ma vie et plus long a été ce tunnel, et plus j'ai fait d'erreurs et plus j'ai connu d'obstacles que je n’ai pas réussi à résoudre, et plus il y avait des secousses dans ce long tunnel. »


Alors que pour ceux qui ne tombent pas dans le sommeil après la mort, pour ceux dont l'auto-conscience est déjà suffisamment développée, de même qu'une certaine spiritualité, il y a simplement un voile qui est traversé, exactement comme vous passez un seuil.

Et donc il n'y a plus de tunnel parce que vous n'avez plus besoin de passer à travers d'une dimension à une autre, puisque la dimension de l'âme, la dimension spirituelle existe déjà en vous.

Donc quand le jour de la mort arrive, vous n'avez simplement qu'à vous débarrasser du corps physique. Et il y a simplement le petit voile, la petite cloison qu'il y a entre ces deux plans à passer, c'est tout.





Votre guide personnel

Et vous trouvez de l'autre côté immédiatement et tout de suite souriant et plein d'amour, et content de pouvoir enfin vous rencontrer vraiment, sans devoir passer par l'épaisseur de l'intellect, sans devoir passer par l'épaisseur du rationnel qu'émet le cerveau physique, vous rencontrez à votre guide personnel.

Et quand je dis guide, je dis celui qui s'est engagé comme intermédiaire à veiller sur vous, et à éveiller de temps en temps votre feu, et à essayer de vous faire prendre conscience de vos négativités comme de vos positivités.

C'est lui qui vient vers vous et qui vous reçoit comme un frère. Il n’est pas là comme un guide qui attend la grande venue et qui attend à ce moment-là d’être remercié pour tout le travail qu'il a fait.

C'est un frère qui vous serre la main, qui vous retrouve après un long voyage de l'autre côté, et c'est lui qui vous amène à la chambre, où là pendant un certain temps, vous allez devoir vous débarrasser des vibrations un peu trop épaisses que vous avez acquises en provenance de votre incarnation physique.




La chambre de purification

Dans cette chambre qui existe vraiment, et qui est semblable à une chambre physique sur le plan physique, dans cette chambre vous allez apprendre à oublier un petit peu le jeu de certaines vibrations physiques qui vous ont encore un petit peu collé à la peau, à la peau de la conscience à ce moment-là.

Et lorsque ce nettoyage est accompli, lorsque cette purification est accomplie, alors si vous êtes de ceux qui pouvez et qui devez vivre dans l'aura d'un Maître et que donc vous pouvez connaître le Maître, alors vous êtes amenés tout simplement dans le sein du Temple de ce Maître, et vous menez là la vie que l'on mène dans tous les temples, avec par instants la cohabitation avec le Maître ou avec les Initiés, et par autres instants la vie avec vous-même et le travail à faire sur d'autres frères incarnés ou pas incarnés.

Parce que vous devez savoir qu’il y a beaucoup de travail qui est effectué sur le plan subtil vis-à-vis des âmes qui se trouvent dans le monde subtil, car il faut savoir que tous les guides, tous les intermédiaires et tous les frères, une fois désincarnés ne vont pas exclusivement travailler en connexion avec l'humanité physique, parce qu’étant donné qu'il y a beaucoup plus d'âmes dans le monde subtil que dans le monde physique, il est normal de pouvoir soupçonner que certains vont travailler avec d'autres individus aussi désincarnés.




Les classes de préparation pour s’incarner

Et ainsi par exemple, il existe ce que l'on pourrait appeler un système éducatif ou tout simplement on donne des cours et où l'on fait faire certains exercices, exactement comme un instructeur incarné le ferait sur la Terre.

Et celui qui a une évolution suffisante, s’il le veut va se retrouver responsable d'une certaine classe avec un certain nombre d'âmes, donc d'unités de conscience à renforcer, à développer et à préparer pour leur incarnation physique.

Car il ne s'agit pas simplement de s'incarner et puis de lancer simplement la roulette du hasard, et on verra ce qui arrivera, on verra si je comprends, on verra si je peux faire, on verra si je peux compter sur mon acquis obtenu des incarnations antérieures pour voir si tout ça va finalement pouvoir marcher et donner lieu à une évolution.

Non, une incarnation ça se prépare et ça se prépare minutieusement, parce qu'on n’a pas de temps à perdre, on ne peut pas se permettre de gaspiller un corps, on ne peut pas se permettre de gaspiller ce moment qui passe si rapidement qu’est l'incarnation.

Donc l'incarnation il faut la préparer pour que toutes les choses qui sont à traiter, tous les dossiers qui sont à vivre, à ouvrir, à étudier, à conclure et à absorber, pour que tous ces dossiers-là aient une chance d’être abordés.

Donc il faut préparer l’incarnation, et c'est là où interviennent justement ces êtres d'une certaine évolution, qui vont préparer d'autres êtres et à qu’ils vont leur dire :

« Attention !  L'incarnation c'est comme ça, comme ça et comme ça, et vous allez vivre telles et telles expériences à tel ou tel niveau, donc vous allez rencontrer tel type de résistance, vous allez rencontrer tel type de don, tel type de faculté, de facilité, et vous allez développer tel type de feu. »


Et au fur et à mesure de ces explications, les individus qui assistent et qui se renforcent de ces conseils, les mettent dans leur mémoire.

Ce qui fait que lorsque cette âme ensuite est projetée dans la matière, dans l'incarnation, eh bien cette âme arrive avec un certain nombre de données, ce qui fait que spontanément elle va chercher son destin, et ce qui fait aussi que typiquement son ciel de naissance, son thème astrologique va être très déterminé.

Et automatiquement la vie qui se déroule ensuite devient plus facile, et arrive ce qui doit arriver (en tout cas pour les points majeurs, pour les points importants). Et aucune âme ne peut rejeter le dossier qu'elle s'est promis d'étudier lorsqu'elle était là-haut dans la classe.

Et c'est comme cela aussi que l'on trouve le développement de certaines facultés, parce qu’il y a certaines facultés qui ne se développent pas depuis le plan physique, mais qui se développent d’abord et préalablement dans le monde subtil, grâce aux exercices que l'on fait dans ces classes. Et ensuite l’humain s'en trouve doté de ces facultés dans le plan physique.

Et ceci est la raison majeure ou la racine majeure de l’existence de nombreux guérisseurs par exemple.

Un guérisseur ne peut pas se former d’abord sur un plan physique. Un guérisseur n'existe pas un jour parce qu'il a essayé pendant de nombreuses incarnations de guérir à ses semblables et puis un jour comme par magie il devient un guérisseur. Non, il ne peut pas si dans le réseau de son âme n'ont pas été déjà formés des processus d'envoi d'énergie, d'extériorisation d'énergie, et de capacité à diriger cette énergie jusque sur le plan physique.

Alors l'unité que l'on va ensuite appeler la personnalité ne pourra jamais agir en tant que transmetteur de ces énergies, si elles ne sont pas envoyées d'abord par l'âme.

Ce qui fait que de nombreux talents sont développés dans ces classes, et ensuite sont projetés sur la Terre, et ce qui est capacité dans les classes devient pouvoir ensuite lorsque cela passe dans la cristallisation de la matière, et cela devient un bénéfice aussi pour les autres.






Après la mort les âmes vont expérimenter différents types d’existence selon leur degré d’évolution


Donc lorsque l'on parle de la désincarnation, l’expérience que vivent les humains après la mort n'est pas du tout la même pour tout le monde, car chaque cas est particulier à chaque personne en fonction de son développement.

Et en fait pour parler véritablement de la mort, il faudrait dire qu'il n'y a pas réellement de région où la mort existe et où la vie existe. Parce qu’en réalité c'est tout simplement le voyage d’une conscience qui passe à travers différents plans d’existence. Et je dirais même que cette conscience passe à travers différents types de mouvements.

Lorsque l'on est dans la matière, le type de mouvement de l'âme est très cristallisé, très spécifique, et c'est l'expérience qui se priorise. Par contre lorsque l'on se trouve sur l’au-delà, le type de mouvement n'a plus tellement celui de l'expérience. C'est plutôt un mouvement de contemplation, ou d'absorption par exemple, ou de distribution. Cela dépend complètement de la nature de l'évolution de chaque individu.

Donc on ne peut pas dire « la mort c'est ceci et la vie c'est cela » parce qu’il y a un mouvement qui est le mouvement de l'âme, qui est ce mouvement de révolution à travers l'involution et l'évolution. Et à l'intérieur de ce grand mouvement, il y a d'autres mouvements plus petits, qui permettent des réajustements des énergies et des niveaux de conscience.

Et lorsque l'on veut savoir comment bien passer après la mort de l'autre côté pour pouvoir se trouver frais et tout dispos, et pour pouvoir commencer (si l’on veut) à travailler avec les guides pour le bien de l’humanité, c’est très simple : il faut avoir mené une vie qui soit semblable à celle que l'on veut mener de l'autre côté. (Une vie de disciple qui se développe et qui aide à l’humanité.)

Parce que ce que l'on fait ici, on le fera dans le monde subtil en correspondance directe. Et si ici, vous êtes un méditant, eh bien dans le monde subtil vous allez continuer à méditer, puisque c'est la chose que vous êtes capable de faire ici. Et si ici vous êtes un guérisseur, eh bien là-haut vous allez continuer à guérir.





L’hôpital célestiel

Et maintenant certains d’entre vous allez sûrement m’exclamer :

« Comment !  Là-haut il y a aussi des âmes malades ?  Est-ce que l'âme peut être malade après la mort ? »

Bien sûr il ne s'agit pas du même acte de guérison que celui qui se fait sur la Terre. Mais il faut savoir qu'en passant à travers l'incarnation et en descendant sur la Terre où l'on sait que la torture est quotidienne, où l'on sait que l'on peut mourir brutalement par un accident, où l'on sait que l'on peut mourir de façon traumatisante, ou avoir vécu une vie extrêmement traumatisante.

Il faut donc savoir que les âmes qui vont ensuite sortir de ce conditionnement, vont être un peu comme un canard boiteux en quelque sorte. Elles vont manquer d'énergie quelque part, ou bien avoir des protubérances d'énergie d’autre part, ou bien avoir comme des ulcères accolés à leur substance de l'âme, ou bien avoir tout simplement des pertes d'auto-conscience.

Et tout cela il faut le corriger. Et les médecins de l'âme à ce moment-là interviennent et rectifient la substance de ces âmes. Rectifient d'abord en passant par le corps éthérique où ils arrivent à corriger tous les problèmes que l'individu a connus et qui ont déformé son aspect, et qui ont déformé aussi sa substance et son énergie.

Mais ensuite l'opération depuis le corps éthérique est complètement abandonnée car le corps éthérique n'est plus assez transmetteur puisqu’il commence à se dévitaliser, et c'est à ce moment-là où l'on met ces âmes-là dans ce que l'on pourrait appeler véritablement un hôpital cosmique, un hôpital céleste, où ces individus quand ils se déplacent, miment leurs problèmes.

Et pour quelqu'un qui irait visiter cet hôpital, il trouverait cela, ou très comique, ou très horrifiant tout simplement parce que les âmes en désincarnation miment et se déplacent de la façon dont elles éprouvent leur problème.

Si c'est par exemple quelqu'un qui a connu sans arrêt des peines de cœur, qui a été trompé, qui a été troublé et qui finalement est mort de chagrin, ou il s'est suicidé à cause d'une douleur intolérable. Eh bien, cette personne-là va être automatiquement, si on l'imagine comme une boule (puisque l'âme prend cette forme sphérique), cette personne va être complètement introvertie, comme si l’on étirait les bords de la boule, exactement comme si on voulait en faire une assiette, et que l'on prenne ces bords et qu'on les enfonce à l'intérieur de la substance.

Et ainsi d'autres douleurs vont déclencher d'autres formes, si bien que tout d'un coup, lorsque l'on entre dans ces hôpitaux des âmes, on n’a plus du tout l'impression d'avoir affaire à des âmes avec la forme spécifique et typique d'une âme. Mais il y a simplement des formes plus ou moins grises, plus ou moins ulcérées, plus ou moins rouges, plus ou moins cubiques ou triangulaires. Et tout cela parce que la fréquence vibratoire qu'est l'esprit, qu'est la conscience, s'habille d'une substance qui équivaut au problème qu'elle a vécu sur la Terre.

Et c'est pourquoi il y a dans les anciennes religions ce que l'on appelle le culte aux ancêtres, bien qu’à l'heure actuelle les gens ne comprennent plus rien du tout à ce culte des ancêtres, et pourtant il serait bon que cela revienne. Car il ne s'agissait pas d'honorer les ancêtres, il ne s'agissait pas de nourrir les ancêtres, mais il s’agissait de soigner la mémoire des ancêtres.

Et ainsi l'énergie, même si elle provient du plan physique, elle va trouver son chemin jusqu'à l'endroit de cet hôpital et favoriser le retour à une dimension et une forme normale pour ces âmes-là.





Conclusion

Donc, lorsqu'un humain veut après la mort être conscient et s’il le veut, pouvoir continuer à rependre le bien, et continuer aussi à être opérationnel vis-à-vis de lui-même pour continuer à évoluer, il faut que sa vie physique ait eu cette même tendance vers la spiritualité, parce que sinon il n'y aura pas de continuité.

Il ne faut pas croire que la vie physique est une chose et que la vie de l'âme en est une autre, et parce que l'on se trouve dans une dimension nouvelle avec des subtilités nouvelles, on va être mieux et on va pouvoir faire plus de choses et l'on va pouvoir comprendre davantage.

NO

Cela ne fonctionna pas ainsi parce qu’il y a une continuité.

Et il est certain que de l'autre côté, dans le monde subtil on va pouvoir comprendre différemment, mais cela ne veut pas dire que l'on va comprendre plus, simplement on va comprendre différemment parce qu'il n'y a plus l'obstacle du conditionnement du cerveau physique et de la matière.

Par exemple, la notion de l'énergie ésotérique (le chi, le prana, etc.) sera évidente pour ceux qui se trouvent éveillés dans le monde subtil, alors que pour l'instant sur un plan physique c'est une abstraction que l'on essaie de vous faire comprendre, mais que la plupart d’entre vous ne ressentez pas. Par contre lorsque l'on est désincarné cette notion devient très évidente depuis l'intérieur.

Et là vous allez me dire :

« Mais ça c'est tout un monde de différence parce que prendre conscience de l’énergie de vitalité c’est un plus ! »

Et bien sûr c'est un plus. Mais ce qu’il faut savoir c’est que la même perception vous pouvez l’avoir sur un plan physique, et il vous suffit pour cela de développer votre faculté de sentir cette énergie, de rentrer dans le monde où cette énergie vit et prend mouvement.

Il ne faut rester dans la matière et attendre à comprendre les choses avec ce que l'on peut imaginer et avec ce que l’on peut abstraire depuis le cerveau. Il faut faire l’effort de sentir cette énergie depuis le monde physique.


(Maître Pastor, conférence du 12.03.89)





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire