UNE ÂME PEUT ÊTRE EMPÊCHÉE DE RÉINCARNER POUR DES RAISONS DE SÉCURITÉ



Ce cas particulier a été mentionné par Maître Pastor :

« Pour nous c’est un grand souci d’à chaque fois, à chaque génération, devoir tout considérer.

Et on se demande :

Est-ce qu’il faut révéler ou occulter cette information ?

Est-ce que cela va produire du bonheur ou bien au contraire cela va produire du malheur ?

Est-ce qu’on se débrouille pour empêcher l’accès à ceci ou à cela de façon à ce que les humains ne fassent pas une déviation ou une image, et qu’ils ne finissent pas par s’abimer avec cela ?


Vous croyez que c’est marrant pour nous là-haut de devoir toujours comme cela soupeser la situation et de devoir tout le temps cacher de choses ?

Pas du tout !

Et d’autant plus que les hommes sont inventifs, et il y a des hommes avec une volonté énorme qui trouvent les moyens de creuser dans les mystères de la planète et aussi de creuser dans les différents plans invisibles à travers des voyages subtils. Et ils trouvent des choses, alors que nous nous étions efforcés de maintenir pour le moment ses choses cachées.

Et quand cela explose, eh bien il faut faire avec.

Et alors-là, il faut vite créer un escadron d’Adeptes pour qu’ils aillent surveiller l’impact de cette nouvelle information qui a été diffusée. À fin de diriger l’énergie qui s’est déclenché à cause de cette nouvelle information.

Et c’est vrai que des fois cela aboutit à un grand bonheur, mais souvent cela produit plutôt un grand risque et parfois même cela aboutit à un grand malheur.

Et c’est pour cela que parfois nous sommes même obligés d’empêcher à une âme de s’incarner parce qu’elle livrerait trop de secrets que nous ne voulons pas pour une certaine époque qu’ils soient dévoilés.

Et ce n’est pas plaisant ni pour nous ni pour cette âme de devoir faire cela.

Alors surement certains d’entre vous allez me dire :

Mais comment est-ce que l’on peut empêcher à une âme de réincarner ?

Eh bien oui cela se peut.

Mais je dois vous avouer que ce n’est pas facile, au point qu’il faut s’y mettre à plusieurs, et il faut surtout discuter avec l’âme en question et lui faire comprendre la situation. Et si l’âme est suffisamment compressive, elle va accepter d’accomplir ce sacrifice.

Et je dis ce sacrifice, car croyez-moi que ce n’est pas agréable pour elle de stopper sa réincarnation.

Imaginez pour un instant la souffrance que va ressentir cette âme, puis qu’en elle est né le rythme pour une nouvelle réincarnation parce que des nécessités sont en elle, et ces nécessités déclenchent les convulsions pour une nouvelle naissance sur la Terre, exactement comme a bout de son cycle de gestation, le fœtus ressent des convulsions qui l’amèneront à sortir du ventre de sa mère.

Eh bien, de la même manière pour cette âme, les convulsions, les rythmes réincarnateurs cosmiques ont lieu en elle et c’est pour cela qu’elle commence à descendre pour réincarner sur la Terre. Mais voilà que nous devons l’arrêter et lui dire :

« Écoute chère âme,

La situation sur la Terre ha changé depuis ta dernière réincarnation, et il ne faudrait pas que pour l’heure, les humains apprennent ce que tu connais. Donc, à moins que tu n’acceptes une incarnation de complète isolation où tu serais un ascète perdu au fin fond d’une montagne, nous sommes obligés de te demander de t’arrêter ici dans ce plan subtil, et nous t’accueillons parmi nous et nous t’offrons notre temple. Mais tu ne dois pas aller plus loin. »


Et après nous avoir écouté, cette âme-là pendant un instant se recueille pour prendre connaissance de la vélocité de ses énergies, car il ne s’agit pas simplement pour elle de dire oui ou de dire non. Mais aussi de savoir si la rapidité et l’oscillation de ses vibrations, si cette rapidité permettra un frein ou non.

Et si l’âme voit que la rapidité est trop grande, elle sait qu’elle ne pourra pas retenir la découverte, pas retenir l’énergie. Et alors elle préfère rester sur le plan éthérique où nous la retenons.

Et ce n’est pas facile de retenir une âme.

Il faut lui donner des points d’ancrage car sa destination finale c’était le corps physique. Alors il faut lui donner des moyens de pouvoir s’ancrer dans le plan éthérique, parce que sinon les forces de la réincarnation la pousseraient jusque dans la matière, jusqu’au plan physique.

Et généralement on lui donne comme points d’ancrage des symboles qui représenteront pour un certain temps une forme de matière pour cette âme.

Ces symboles d’ailleurs deviennent très vivants à ce moment-là, et cette âme peut (si elle le veut) travailler d’une autre manière pour son évolution pendant son séjour dans notre temple.

Puis, pour repartir vers les plans supérieurs d’existence c’est très simple. En tout cas c’est beaucoup plus simple que ce qu’il a fallu faire pour la retenir. Il suffit simplement de ressentir le rythme et cette âme remonte, mais elle ne remontera pas au point d’où elle est venue, car elle n’a pas pu descendre jusqu’en bas, jusqu’au plan physique.

Elle restera dans un plan intermédiaire et moins longtemps que ce qu’elle aurait pu rester si elle avait descendu jusqu’au plan physique. Et en restant moins longtemps, elle peut à ce moment-là redescendre dans la matière.

Entre-temps généralement, les changements nécessaires sur la Terre ont été effectués, et c’est ainsi que ces âmes peuvent enfin se mettre à livrer ce qu’elles doivent livrer.

Mais quelquefois des individus que l’on ne pourrait pas soupçonner, passent à travers las mails de filet de notre vigilance, et durant leur vie physique (s’ils sont suffisamment forts et volontaires), ils vont découvrir des choses qu’ils vont diffuser.

Et comme je vous l’ai dit auparavant, des fois ces découvertes font du bien, mais généralement elles font du mal, et c’est pour cela que l’on ne voulait pas qu’elles soient encore découvertes à ce moment-là.

Cependant il ne faut penser qu’à cause du fait que nous essayons de faire au mieux possible pour votre évolution et pour votre épanouissement. Il ne faut pas penser que vous êtes protégés par une sorte de couveuse qui s’appellerait Shambala (c’est-à-dire la Hiérarchie planétaire).

Et que les humains comme des œufs bien surveillés peuvent tranquillement éclore en petits poussins, puis tranquillement devenirs de poulets, et finalement devenir des grands coqs en toute tranquillité.

Non

Il ne faut pas penser ainsi parce que finalement vous êtes l’arbitre principal de votre évolution et vous êtes vous-mêmes qui décidez du chemin que vous voulez prendre dans cette évolution.

Tandis que nous, nous simplement essayons de vous guider, mais nous ne pouvons pas vous obliger à agir contre votre volonté. »

(Conférence du 26.10.91)





OBSERVATION

Je soupçonne qu'un exemple de ces informations que les Maîtres ne voulaient pas que se diffusent dans la société a été la pratique du spiritisme, que si bien a toujours existé, au XIXe siècle eut une grande résurgence en Occident.

Et l'une des missions de Blavatsky (qui fut la messagère des Maîtres pour le XIXe siècle) fut justement de contenir les mauvais effets que pouvait produire la popularité qu’était en train d’avoir le spiritisme à ce moment-là.

Et à cet égard, elle a dit:

« J'ai été envoyé par ma Loge pour défendre la vérité du spiritualisme moderne, et c'est mon devoir le plus sacré de révéler ce que le véritable spiritualisme est et de démasquer ce qu’il n'est pas.

Il m'a été ordonné de faire savoir aux gens que les phénomènes spiritistes sans l’éthique et la philosophie nécessaires sont trompeurs et dangereux.

Et plus je vois les séances de médiumnité, et plus je me rends compte clairement à quel point le spiritisme aveugle est dangereux pour l'humanité, car plus ces séances sont pratiquées et plus elles propagent l'épidémie de la nécromancie et ses nauséabonds fluides magnétiques autour du monde.

Souvent, j’ai regardé avec horreur et dégoût, comme une ombre réanimée de cette classe, se séparait du médium et prenait l'identité d’un familier, ce qui produisait que le client reste tout ébahi.

Mais si seulement ils savaient la vérité!

S'ils avaient vu ce que j'ai vu et comme ces créatures difformes et monstrueuses souvent se précipitaient sur la personne pour postérieurement disparaître lentement à l'intérieur de son corps comme si elle avait été absorbée par tous ces pores. »
(Extraits de ses écrits)


Nous voyons donc que le spiritisme pratiqué sans une rigoureuse spiritualité devient de la nécromancie qui attire les entités obscures de l'astral vers le monde physique. Et si ce spiritisme de mauvaise qualité s'était répandu massivement dans la société, las conséquences pour l'humanité auraient été très graves.

Heureusement au fil du temps, l'intérêt que les gens avaient pour le spiritisme s’est réduit (et je soupçonne que les Maîtres ont été derrière de cette réduction d’intérêt) et bien que le spiritisme soit encore pratiqué, celui-ci se fait d’une manière plus marginale.





LES NOCIVES INFLUENCES DES LARVES ASTRALES SUR LES HUMAINS



L’ésotérisme explique que les humains disposent d’un pouvoir créateur, et à travers de ses pensées et de ses émotions, ils créent dans le plan astral des formes de pensée que si sont continuellement renforcés, finissent par prendre vie propre.

Malheureusement la majorité des pensées et des émotions des humains sont négatives, ce qui provoque que ces entités crées dans le plan astral soient aussi négatives, et ces entités négatives (connues comme « les larves astrales ») vont chercher à vampiriser énergétiquement aux humains.

Les plus dangereuses vont provoquer beaucoup de maladies et beaucoup de morts, el les moins dangereuses, bien qu’elles ne soient pas aussi destructrices, elles vont quand même provoquer beaucoup de perturbations chez les gens leur produisant : fatigue, tristesse, dépression, angoisse, peur, honte, etc.

Et sur ces entités moins agressives mais tout aussi nocives, Pastor a dit ce qui suit :

« Tu dois savoir que le sentiment de honte que tu sens dans ton intérieur est produit par une entité astrale. Je me réfère à la honte que tu sens vis-à-vis de toi-même et pas seulement à la honte face aux yeux des autres, mais la honte de soi et cela est la plus tenace.

Mais de celle-ci, tu dois en rire absolument.

Pourquoi ?

Parce que ce n’est pas la tienne de peur, c’est celle d’une larve astrale qui s’est habituée à vivre à tes dépens et qui a trouvé ce moyen pour s’ancrer en toi, pour s’enraciner.

La peur s’est-ce que cette larve manie le plus facilement, et elle ricane, elle ricane cette larve. Toutes les larves ricanent parce qu’elles se disent :

« Celui-là, nous n’avons qu’agiter un petit peu le bâton de la peur et voila qu’il court et qu’il nous donne à manger avec son énergie vitale. Mon Dieu que c’est fantastique !

On leur fait un peu peur à ces humains et voilà qu’ils sont tous à genoux. Tu agites un petit peu un tel fantôme et voilà qu’ils prient. Tu agites un tel autre fantôme et voilà qu’ils se mettent à penser en termes de dépendance, à la recherche d’un gourou, etc., etc. »

Tu dois donc prendre conscience que ce n’est pas ta peur, ce n’est pas ta honte. Regarde à quel point tu es encore prisonnier de cette adhérence, car tu crois que tout ce que tu sens dans ton intérieur : c’est toi.

Mais non.

En réalité tu lis une information et plus précisément l’information de la honte. Mais ce n’est pas toi, tu lis simplement une information et cette lecture interne ne doit jamais devenir ton identité.

Jamais tu ne dois le prendre pour toi. Observe simplement les sensations qui apparaissent dans ton intérieur.

« Tiens, j’observe à l’intérieur de mon être une vibration de honte de soi qui apparaît soudainement. »


Et comme vas-tu traiter cette information ?

D’abord prenant conscience que la honte ce n’est pas toi, mais c’est la peur de tes images, et ces images sont entretenues par des larves astrales qui s’en amusent parce que c’est leur seul moyen d’exister, car depuis des millénaires et des millénaires des années, toutes ces larves doivent trouver un moyen d’exister.

Mais cela ne doit plus être aux dépens de l’homme comme cela s’est produit jusqu’à présent.

Donc refuse cela.

Il faut que ta maison interne soit propre. Il faut que tu sois le seul habitant de ton temple.



Donc, quand tu prends conscience que ce sont ces larves qui envoient sur toi la peur, et qu’elles espèrent fortement que tu vas tomber dans le piège.

Eh bien, tu dois faire comme ces larves : tu dois ricaner de cette peur et leur répondre :

« Écoute-moi, toi la larve, je ne joue plus à ce jeu-là. C’est terminé. À partir de maintenant tu vas commencer à mincir parce que je ne veux plus te donner à manger en croyant à tes mirages et à tes aberrations. Alors dès demain c’est pour toi du pain ranci. »

Ce qui fait qu’au bout de quelques jours de pain rancis et de verres d’eau, on voit cette larve prendre ses jambes à son cou et essayer d’aller se faire locataire d’un autre individu qui soit moins attentif. Et petit à petit on voit ainsi les larves déménager.

Et entre larves, elles se rencontrent et quand elles se rencontrent, elles se disent dans les longs couloirs du plan astral :

« Salut-toi, dis-moi. Tu ne connaîtrais pas un humain qui ne soit pas trop embêtant. Quelqu’un qui ne soit pas trop spirituel, pour qu’il ne me traque pas avec des prières et des bonnes intentions. Je veux quelqu’un de très lourd, bien carré, correct quoi. »

(Rires de l'auditoire)

Et c’est là que la larve administrative, parce qu’il en a aussi une hiérarchie entre les larves (de la même façon que Shamballa est administré et hiérarchisé, ces larves aussi sont intelligentes et se sont organisées, car dès qu’il y a vie, il y a une organisation qui se structure). Et donc il y a un chef larve, un organisateur qui leur dit aux autres larves :

« Voyons, là j’ai la liste de tous les humains qui sont actuellement incarnés et qui sont sourds et aveugles à la spiritualité, et qui sont vibratoirement lourds et aussi un peu dingues. Voici les adresses. »

(Rires de l'auditoire)

Et on voit ainsi la larve heureuse avec son fichier partir et essayer de s’installer dans les différentes adresses. Et lorsqu’elle décide d’une place, elle empêche aux autres larves de s’installer parce qu’elle a besoin de l’entier de votre énergie pour exister.

Mais l’homme incarné a plusieurs plans d’existence : il a le plan physique, il a le plan éthérique, il a le plan astral, et il a le plan mental inférieur qu’est l’intellect. Et cela fait quand même beaucoup d’habitations où peuvent s’installer plusieurs hôtes indésirables.

Alors il faut dire NON.

Dans mon être intérieur on ne s’installe pas.

Absolument pas.




Alors ceux qui ont le cœur plein de compassion ils vont sûrement me dire :

« Mais comme même, ces pauvres larves, où est-ce qu’elles vont aller ?  Vous vous rendez compte, toutes seules dans le plan astral. Qu’est-ce qu’elles vont devenir ?  Qu’est-ce qu’on pourrait faire pour elles ? »

Ah ces humains !  Mais les voilà qu’ils me feraient une SPA des larves astrales…!!!

(Rires de l'auditoire)

Mais ce n’est pas votre rôle de vous soucier de la vie, et de la protection, et de l’habitat de ces pauvres petites choses, car en réalité ce sont de véritables monstres.

Si vous pouviez les voir par clairvoyance telle que ces entités sont en vérité, ne serais que pendant un éclair de seconde, vous comprendriez ce que je veux dire et vous seriez très heureux qu’on les jette au fin fond du soleil pour qu’elles disparaissent.



Ce travail de s’occuper des larves astrales il faut le laisser au Seigneur du monde. Votre compassion ne doit pas aller vers ces créatures. Laisse-les au Seigneur du monde connu aussi comme le Seigneur des âmes.

Et que fait le Seigneur du monde avec ces larves ?

Eh bien, régulièrement le Seigneur du monde envoie son filet dans le monde des créatures infernales des larves astrales, car ce sont des entités en fait (puisque l’homme les a créées et entretenues). Et comme toute chose créée, ces créatures même si elles sont mauvaises, quelquefois elles éprouvent de la souffrance. Et la souffrance est une vibration qui affecte terriblement la vie sur la Terre.

Vous devez comprendre que la souffrance qui se génère sur la Terre influence à tous les règnes qui habitent en elle. Donc ce n’est pas simplement la souffrance des hommes, ou la souffrance des animaux, et puis on jette un œil de compassion et on essaye d’aller les aider.

Non

La souffrance des hommes la sent aussi les autres règnes qui habitent sur la Terre et plus particulièrement le roi du monde qui englobe à tous les règnes. C’est un éco qu’il éprouve.

Donc, il va s’agir pour le Seigneur des âmes d’aller calmer cette souffrance de ces créatures, et pour cela, il envoie magiquement son filet, tissé avec des fils d’argent (c’est-à-dire avec une énergie qu’il emprunte à la lune et qui devient comme une pelote de laine) et il en tire un fil.

Il tisse sa nasse et ensuite il envoie sa nasse dans ces mondes inférieurs et toutes les créatures qui sont à moitié décollées des hommes, sont alors emportées par cette nasse.

Le Seigneur des âmes prend ensuite cette nasse sur son dos et va dans un endroit retiré du cosmos, et il les met là-bas, il les pose exactement comme on poserait de petits cailloux blancs sur un chemin. Et puis il entre dans une profonde méditation.

Il ne veut pas les tuer parce que ces choses vivent, et lui qui est la vie même, il ne veut pas tuer. Alors il se prend du devoir de transformer ces vies en des vibrations supérieures.

Et c’est ainsi qu’à partir de ce fumier puant que les hommes ont créé, le Seigneur des âmes le transforme en une poussière brillante.

Et il en fait quoi avec ?

Eh bien, il en fait des particules de vitalité, et à partir de ce moment-là cela peut devenir des étincelles de la lumière solaire parce que cela devient pure particule de lumière. Cela n’aura jamais le destin de devenir une âme, que ce soit même une âme inférieure comme l’âme des minéraux ou des végétaux. C’est uniquement de la lumière.

Et cette lumière peut servir à plusieurs choses. C’est utilisé par la nature et c’est utilisé par les étoiles, et c’est utilisé aussi par l’humanité qui avait créé tout ce fumier.

Et à ce moment-là c’est une grande purification qui se passe sur la Terre et un grand soulagement que ressent toute l’humanité, parce que d’un seul coup l’humanité se trouve allégé de la pression qu’occasionnaient toutes ces entités nocives, et c’est là qu’on dit :

Voilà que commence un âge d’or, une période de prospérité pour l’humanité.


Cependant le Seigneur des âmes ne vient pas toutes les dix minutes pour nettoyer ce fumier et le transformer en lumière. Il vient à des âges précis, quand il voit bien que si l’on laissait l’humanité toute seule face à tous ces démons qu’elle a créée, elle ne pourrait pas faire un pas supplémentaire.

Alors l’exorcisme se prépare et il advient.

Tandis qu’on laisse certaines larves qui elles sont trop ancrées dans les humains qui se trouvent encore trop lourds vibratoirement. Alors on laisse ces larves appartenir aux hommes, et c’est la Terre qui décide elle-même d’un plan pour détacher ces larves. Et c’est là qu’on voit l’humanité s’enfoncer et on peut le prédire aisément puisqu’on sait à peu près quels seront les humains qui vont continuer à s’adhérer à ces larves, et à rêver à ces illusions.

Et on voit ainsi l’humanité sombrer dans quelques guerres, ou dans quelques crises économiques, ou dans des crises d’énergie, etc. »

(Conférence du 26.10.91)





OBSERVATIONS

On voit que derrière de beaucoup de ces sentiments négatifs que nous avons (des sentiments de dépression, de honte, de peur, etc.) ce sont ces larves astrales qui cherchent à nous soumettre à ces sentiments à fin qu’elles puissent se nourrir de notre énergie.

Et évidemment, cela ne signifie pas que tous ces sentiments sont à force provoqués par ces larves astrales, et par exemple, il est très logique qu’on sente de la peur quand notre vie se trouve en danger.

Mais il est aussi vrai que beaucoup de ces sentiments deviennent pathologiques, et une des principales raisons que produit cela, c’est parce que nous sommes tout le temps assiégés par ces larves astrale (ainsi comme notre corps est tout le temps assiégé par les microbes).

Et la transmutation qu’effectue le Seigneur du monde de ce fumier puant créé par les hommes en lumière, me rappelle ce que l'ange a dit dans le livre Dialogues avec l’Ange :

« Tout est bon dans le plan conçu par Dieu, et ce qui est mauvais ici-bas sur la Terre, en réalité est bon là-haut dans le Ciel.

Et ceci est du parce que même si cela paraît incroyable, la source de ce qui génère la joie divine, sont précisément toutes ces choses négatives: la haine, la méchanceté, la colère, etc.

Le problème est que les énergies ne se trouvent pas à leur place et c'est pour cela qu’elles détruisent, mais la destruction cesse si vous les élevez. Du poison émerge la cure. Du mal apparaît la lumière. De la haine naît le bonheur.

Comment est-ce cela possible ?

La réponse à ce mystère se trouve dans la transformation et l'homme est le Grand Transformateur.

L'homme peut être la bête la plus méchante, et cependant il est la source de la joie parce qu'il peut transformer. Mais l'énergie non transformée, l'énergie qui n'est pas utilisée correctement, cette énergie empoisonne, détruit et dévaste.

Et c'est là que le mal est créé, et si ce mal n'a pas d'issue, alors il se fraie un chemin, et ce qui en haut allait être joie, en bas cela devient malheur. Mais si vous élevez les énergies qui génèrent ce mal, alors vous avez entre vos mains le bonheur éternel, parce que le mal n'existera plus.

Assurez-vous de faire cela et toutes les maladies, toutes les misères, et toutes les calamités cesseront. »


Donc nous voyons que dans le plan de Dieu, les humains ont comme travail d’élever les énergies qui se trouvent dans le monde terrestre en générant des vibrations positives, et cela profite aux deux mondes : le monde divin et le monde terrestre.

Mais quand les humains ne font pas le travail qui leur correspond et dirigent les énergies là où elles ne devraient pas être, alors ces énergies deviennent nuisibles et destructrices.

Et c'est exactement cela ce que les humains provoquent avec toutes les vibrations négatives qu’ils produisent, car celles-ci se transforment en larves astrales nuisibles qui hantent l'humanité et la vampirise.

Et le Seigneur du monde par sa méditation, il transforme ces énergies nocives (les larves astrales) en ce qu’elles étaient initialement destinées à être si elles avaient été crées d'une manière positive: c'est-à-dire de la lumière.

Cependant, nous devons comprendre que les humains ne créent pas intentionnellement ces larves astrales, mais simplement ils sont dans un processus d'évolution où ils apprennent lentement à savoir gérer leur pouvoir créateur, et comme les enfants capricieux qui détruisent d’abord beaucoup avant d'apprendre à respecter, de la même manière les hommes se comportent initialement comme de diables avant d'apprendre à aimer.





L’ASTROLOGIE ET LES RAYONS



« Lorsque les astrologues veulent étudier les thèmes astrologiques, s’ils veulent être véritablement propres dans les termes, ils ne doivent plus considérer uniquement la planète Jupiter, ou Saturne, ou Mercure, mais en fait ils doivent considérer leur rayon, et au-delà du rayon, l’Élohim ou le Koumara qui le préside. Et ainsi, ils sauront véritablement déterminer le chemin initiatique de l’individu, au lieu de lui dire seulement attention à ceci ou attention à cela.

Forcément les choses du plan physique comptent aussi, et elles sont déterminées aussi. Mais pour quelqu’un qui veut avancer de manière beaucoup plus initiatique en astrologie et qui veut aussi conseiller aux individus de manière plus initiatique, alors il lui faut considérer le rayon de la planète.

Pour beaucoup, vous connaissez déjà les trois premiers rayons, c’est-à-dire les rayons de la volonté, de l’amour sagesse, de l’intelligence active, ainsi que tous les autres quatre rayons qui sont assez bien connus maintenant.

Eh bien, lorsque l’on arrive à déterminer le rayon de la planète (et en considérant les aspects que font les autres planètes avec cette planète-là), on peut alors conclure immédiatement quelle va être l’épreuve initiatique de l’individu, ou bien ce qu’il doit comprendre, là où il doit être éprouvé, ce qu’il doit abandonner, en quoi il doit se détacher (et ceci plus par rapport au rayon).

Pourquoi j’insiste sur le rayon ?

Parce que tout simplement à l’heure actuelle, beaucoup d’astrologues disent pouvoir faire des thèmes initiatiques en considérant l’aspect psychique de la planète. Et c’est vrai que c’est déjà un niveau supérieur par rapport à l’astrologie traditionnelle et qui se répand de plus en plus dans les rues d’aujourd’hui.

Mais pourtant cela n’est pas le tout, et c’est pour cela qu’il faut avant tout considérer le rayon, donc dépasser même le caractère psychique d’une planète.

Et lorsque l’on considère le rayon, alors on saura quels seront les aspects que va projeter ce rayon sur un plan psychique, initiatique et même physique. Et lorsque les astrologues feront des thèmes astrologiques d’après les rayons, toute l’astrologie changera.

À l’heure actuelle il y a beaucoup d’astrologues qui sont de bonne volonté et qui essayent d’aller plus loin, à fin de découvrir beaucoup plus à propos de l’âme et des énergies, mais ils sont comme bloqués, comme paralysés.

Pourquoi ?

Parce que tout simplement pour pouvoir aller plus loin, il faut enfin comprendre et mélanger à la tradition ancienne, la connaissance sur les rayons.

Alors vous allez me dire que les rayons, de toute manière sont très vite déterminés, et que lorsqu’on les lit, lorsqu’on prend connaissance, on s’aperçoit que leur nature finalement se résume chaque fois à quelques mots.

Et c’est vrai, mais là est le véritable travail de chaque disciple astrologue de savoir trouver l’ouverture de ces mots-là, et de comprendre ce que vibratoirement et énergétiquement cela implique. »

(Maître Pastor, conférence du 7.11.87)




OBSERVATIONS

Donc pour pouvoir étudier plus profondément une carte astrologique, il faut aussi étudier les rayons. Malheureusement je ne connais pas actuellement les correspondances des rayons avec les planètes, cependant j’espère dans le futur les trouver et vous les donner.

Et pour ceux qui ne voudront pas attendre et préféreront chercher pour eux-mêmes, je leur conseille de chercher dans la Théosophie Originelle (dont les principaux instructeurs sont Blavatsky et William Judge) parce que c’est elle le véritable enseignement qui a été apporté par les Maîtres de Sagesse.

Tandis que les autres enseignements ésotériques qui sont apparus après ont beaucoup d’erreurs qui ont été ajoutés. Ainsi par exemple, les défenseurs d'Alice Bailey proclament qu’elle a apporté les connaissances plus profondes sur les rayons.

Mais quand on étudie plus profondément son enseignement, on se rend compte que celui-ci est rempli d’erreurs. Comme par exemple, la liste des planètes sacrées qu’Alice Bailey donne est fausse comme je le démontre ici.

Et si la liste des planètes sacrées est fausse, alors les correspondances avec les rayons qu'elle donne vont l'être aussi.

Et liste d'Alice Bailey est fausse parce qu’elle a copié les équivocations que Leadbeater a inventées, et malheureusement autres instructeurs on fait pareil : Max Heindel, Rudolf Steiner, etc.




LES PLANÈTES SACRÉES SELON ALICE BAILEY



La théosophie explique (qu'à un niveau ésotérique) il y a des planètes qui sont plus importantes que d'autres, parce que ces planètes sont les « chakras » du système solaire, et c'est pour cela que ces planètes ont une grande importance dans la structure énergétique du système solaire.

Et dans l'occultisme ces planètes particulres sont appelées :

« Les planètes sacrées »

Et Alice Bailey, comme la grande ésotériste qu'elle prétendait être, elle a donné la suivante classification des planètes de notre système solaire :

Planètes sacrées

Vulcan
Mercure
Vénus
Jupiter
Saturne
Neptune
Uranus


Planètes non sacrées

Terre
Mars
Pluton
La Lune
Le Soleil


(Ceci se trouve dans son livre "Psychologie Ésotérique", volume I, deuxième partie, chapitre III, section 2 intitulé: " Le rayon de la planète Terre ", p.335, dont la première édition a été imprimée en 1936)


MAIS LE DÉTAIL EST QUE CETTE CLASSIFICATION EST ERRONÉE !


Comme le témoigne Blavatsky dans son livre "La Doctrine Secrète" où elle a écrit :

« Les planètes sacrées sont: Mercure, Mars, Vénus, Jupiter, Saturne, le Soleil et la Lune. »

(Volume I, page 575, 1888)


Nous voyons donc que les planètes sacrées correspondent aux planètes utilisées par l'astrologie antique.

Ce qui a aussi beaucoup de logique, puisque l'astrologie (et malgré toutes les altérations qui ont été faites) est une science hermétique très profonde et c'est pourquoi les anciens astrologues connaissaient l'importance de ces planètes.


Et contrairement à ce que prétendent les sceptiques modernes, les sages de l’antiquité savaient que le soleil et la lune n'étaient pas des planètes. Cependant, ils les ont utilisés dans leur classification pour des raisons cachées, comme le souligne Blavatsky :

« Cette classification n'est acceptée qu'à des fins astrologiques. Alors que la véritable classification (qui est maintenue secrète) diffère de celle-ci. Le Soleil, la Lune, et même les étoiles [qui composent les différentes constellations] ont été uniquement utilisés comme des substituts pour des fins publiques. »
(La Doctrine Secrète I, p.575, note en bas de la page)

Le Soleil et la Lune ont donc été utilisés pour représenter deux planètes sacrées encore inconnues aujourd'hui.


Pourquoi Alice Bailey a-t-elle donné une mauvaise classification ?


Eh bien, parce que elle s’est basé sur les enseignements erronés qu’a inventés Leadbeater. Et si vous voyez le tableau suivant, vous allez constater qu'il a les mêmes planètes qu'Alice Bailey a désignées comme des planètes sacrées, seulement la planète Terre (Earth) a été changé par Mercure.


TABLEAU
ALICE BAILEY

Vulcan
Vénus
Terre
Jupiter
Saturn
Uranus
Neptune


Vulcan
Vénus
Mercure
Jupiter
Saturn
Uranus
Neptune



Or ce tableau a été élaboré par le chercheur Arthur Powell et publiée dans son livre "Le System Solaire" en 1930 (c'est-à-dire six ans avant que Bailey publie son livre "Psychologie Ésotérique") et basé sur ce que Leadbeater avait écrit dans son livre "Manuel de Théosophie" (1912).

Mais il s'avère que cette structure est complètement fausse et a été inventée par Leadbeater pour vouloir complaire à son ami le journaliste Sinnett qui avait commis une grave erreur lorsqu’il a déclaré que Mars et Mercure appartiennent à la même chaîne planétaire que la Terre.

(Ceci je le détaille dans : que sont les diagrammes planétaires ?)
[Après je le mets]




CONCLUSION

Par conséquent, si Alice Bailey avait été la messagère des Maîtres de Shamballa comme elle le prétendait, alors elle aurait donné la même liste de planètes sacrées qu’avait donnée Blavatsky. Mais nous voyons qu’en réalité elle s’est basée dans le livre d'Arthur Powell. Et pour empirer la chose, elle s’est même pas rendue compte que ce qu’enseignait Leadbeater était faux !!!





QUELLE EST LA VÉRITABLE FONCTION DU TROISIÈME ŒIL ?




« Si par exemple vous regardez une planète uniquement avec votre œil physique, avec votre science et avec toutes vos connaissances et vos données actuelles ; ce que vous apprenez par ces moyens-là ne représente que le 10 % de ce qu’est la planète.

Donc pour véritablement connaître une planète, il faut avoir développé l’œil de l’intelligence, connue plus usuellement comme le troisième œil.

Les gens pensent que le troisième œil sert seulement pour regarder les auras, pour regarder les mondes invisibles, pour percevoir les registres akashiques, etc. Mais en réalité lorsqu’il s’applique uniquement pour ces propos-là, il n’utilise qu’un 40 à 50% au maximum de son activité véritable.


En fait à quoi sert réellement le troisième œil ?

En réalité le troisième œil ne sert pas spécifiquement à voir dans l’astral, ou à voir dans les registres akashique, ou à voir l’aura, et toutes ces choses-là.

Bien sûr dans un premier temps ce sont les manifestations qu’il sera capable de contempler. Mais avant tout, le troisième œil a été créé comme un instrument de découverte, et il est en vous pour que vous puissiez connaître en profondeur tout ce que vous observez à travers lui. Et ceci est possible parce que quand le troisième œil se trouve très développé, il dispose de la capacité à découvrir le vrai.

Et sur ce point, on pourrait le comparer à vos télescopes, sauf que lorsque vous regardez quelque chose avec un télescope, vous recevez uniquement l’image, mais pas l’intelligence de ce que vous observez. Et ainsi si vous regardez une planète au travers d’un télescope, vous allez pouvoir regarder ces vallées, ces montagnes, ces nuages, etc. Mais vous n’allez pas avoir ou sentir l’intelligence de cette planète.

Par contre par le télescope que constitue le troisième œil, non seulement vous allez avoir la même vision rapprochée de la planète, mais en plus, vous allez recevoir l’intelligence de la planète. Et c’est pour cela que sur un plan tout à fait astral, lorsque vous pouvez voir les couleurs de l’aura, non seulement vous voyez l’aura, mais vous sentez aussi l’individu tel qu’il est à cause de sa couleur.

Donc, le troisième œil permet la vision et l’entendement de la vision, et c’est cela le point important. Tout le monde s’arrête sur la vision. Mais en réalité une fois que vous avez la vision, cela veut dire que vous pouvez commencer à travailler véritablement le troisième œil, et vous devez pour autant commencer à travailler aussi l’entendement que permet cet organe spirituel.


Et de quelle manière ?

C’est très simple, il vous suffit alors de vous fixer complètement et totalement le son.

Par le troisième œil, on a l’habitude de fixer des images, des symboles, des couleurs, pour justement fusionner avec un égrégore, un Maître etc. Or dès que le troisième œil commence à fonctionner, il faut se retirer du monde phénoménal des images et des couleurs, pour se fixer complètement sur le son, parce que c’est le son qui va lui permettre d’accomplir l’évolution supérieure. Et ce son en question est un « i » très aigu.

Pour ceux qui ont déjà la capacité de voir l’aura ou de voir des formes subtiles, en méditation, il faut qu’au même temps que vous vous fixiez sur le troisième œil, que vous entendiez dans votre tête et que vous formuliez dans votre tête, le son « i » de la manière la plus aiguë que vous pouvez imaginer, sans le prononcer, simplement en le pensant. Et vous verrez que par là même votre méditation s’en trouvera renforcée.

Pourquoi ?

Parce que pour beaucoup de gens, pendant la méditation ils soufrent des pertes de concentration. Or en vous fixant sur un son, vous êtes obligés de développer une concentration absolue que rien ne saura détourner, parce que vous êtes obligés d’occuper plusieurs organes à la fois. Parce que même si vous ne prononcez aucun son, vous êtes obligés d’occuper facultativement les oreilles, car subtilement et psychiquement, vous allez être obligés d’entendre le son.

Puis vous allez être obligés de faire fonctionner le plan mental, je veux dire le plan mental inférieur, celui de la pensée puisqu’il va falloir vous concentrer pour produire et penser à ce son. Et aussi les organes des yeux qui devront se concentrer absolument en direction du troisième œil.

Et ainsi la concentration que vous développez est absolue, et par cette concentration absolue, vous pouvez arriver à découvrir le plan supérieur que permet le troisième œil. Donc l’entendement en même temps que la vision.

Et c’est de cette manière-là que les Maîtres agissent, ce n’est pas avec autre chose. Lorsque Jésus lui a dit à son disciple :

« Va aux portes de Jérusalem parce qu’un âne m’attend là-bas, et tu me le rapportes. »


Est-ce que Jésus a dit ceci parce qu’il était un voyant ?
Est-ce qu’il a dit ça parce qu’il avait le don de la divination ?
Est-ce que c’est parce qu’il était un clairvoyant ?

Non

Rien de tout cela. Jésus ne s’amusait même pas à exercer ces choses-là, mais par contre l’envergure de son entendement était telle, l’envergure de son troisième œil était telle, que partout où il posait sa conscience, il en avait la vision et l’entendement.

Donc, il a suffi qu’il pense en Jérusalem, pour qu’il voie tout de suite ce qui l’attendait là-bas : l’âne qui se trouvait aux portes de Jérusalem et qui lui permettrait d’entrer, et aussi la mort qui l’attendait pour accomplir son destin…

~ * ~

Donc vous voyez, les Maîtres se servent du troisième œil à un niveau très différent que les autres gens, et lorsque vous pourrez avoir ce degré de vision, alors vous allez pouvoir regarder véritablement à l’intérieur de la vie même.

C’est-à-dire que par exemple vous pourrez pénétrer la cellule et connaître son intelligence, connaître son plan, sa détermination et sa fonction.

Et c’est par là seulement qu’un disciple arrive à incorporer le plan des Maîtres et pas autrement, parce que justement pour effectuer quelque chose, il faut pouvoir comprendre ce quelque chose, afin de le tenir (de la même façon comme le marin tient le gouvernail entre ses mains).

Parce que si le marin ne peut pas tenir son bateau, il va forcément aller dans n’importe quelle direction. Donc la capacité du disciple doit être celle-là, de connaître le cap, de connaître son navire, et de maintenir le cap. »

(Maître Pastor, conférence 7.11.87)




OBSERVATIONS

Dans une autre conférence, Pastor avait expliqué que quand les humains arrivent à un certain niveau d’évolution, ils acquirent ce que les Maîtres nomment « la connaissance instantanée ». Et alors ils leur suffissent de se concentrer sur quelque chose pour qu’ils obtiennent toute l’information de cette chose. Et ici on découvre que cette faculté s’obtient à travers le troisième œil quand on l’utilise dans sa capacité supérieure.

Mais Pastor a également averti dans une autre conférence que nous ne devons pas vouloir éveiller le troisième œil sans avoir d'abord maîtrisé notre nature inférieure, car alors nous risquons d'être envahis et tourmentés par de nombreuses entités nocives du bas astral.

Quand je trouverai ces conférences, je les transcris.