J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

RELATION ENTRE LA PENSÉE ET LA CONSCIENCE



Il ne faut pas croire que devenir un initié de haut niveau (c’est-à-dire un grand Maître) se fait simplement par la seule pénétration de la conscience dans une unité cosmique plus grande. Devenir chaque jour un plus grand initié, devenir un jour un Maître, c’est signer aussi par là même l’apprentissage de la manipulation de certaines énergies, et surtout la manipulation du pouvoir que sont la pensée et la prononciation de la pensée par la parole. C’est pourquoi pour le Maître ou en tout cas pour celui qui est devenu un Maître, il a fallu apprendre énormément, non seulement à contrôler sa substance mentale, mais aussi à l’organiser. À la faire vivre comme une entité productive et à ne l’articuler que dans les instants où elle était nécessaire.

(Nous tous générons avec nos pensées et nos paroles des forces créatrices ou destructrices. Heureusement, chez l'homme commun, ce pouvoir est très peu développé, ce qui fait que leurs pensées et mots ont très peu d'effet, mais au fur que l’initié développe le pouvoir, il doit être très cauteleux sur ce qu’il pense et dit.)

Il a fallu donc qu’il apprendre à dissocier la conscience et la pensée.

On pourrait croire que pensée et conscience sont une seule et même chose. C’est vrai et c’est faux. C’est vrai lorsque l’on regarde la question depuis la Terre et on se dit :

« Eh bien, si je pense c’est parce que je suis, c’est parce que mon âme est présente, elle me donne une conscience. Et cette conscience est l’élément par lequel je peux me rendre compte de moi et du monde qui m’entoure. Et ce que j’éprouve à travers cette expérience, va générer des pensées. »

Le processus est vrai, cela se passe de cette manière-là, mais il ne faut pas croire pour autant que conscience et pensée soient une seule et même chose. Ou bien alors, il faudrait imaginer que tout soit de la conscience.

Mais de quelle manière ?

Imaginer que tout soit de la conscience revient à imaginer que l’homme devrait vivre en tant qu’entité pure, or il se trouve que l’homme actuel, qui est dans un état de pensée, est tout sauf une entité pure. Il va penser du mal du voisin. Il va penser négativement à propos de telle ou telle chose. Il va penser encore négativement à propos d’autres choses. Toute cette négativité n’est pas l’action de la conscience, cela est l’action des pensées que génère cette personne.

Donc, qu’est-ce qui crée la pensée et qu’est-ce qu’est la pensée ?

Eh bien, il faudrait imaginer que la pensée (qu’elle soit intellectuelle ou méditative) c’est ce qui reste du témoin qu’est l’âme lorsqu’elle tombe dans le plan physique. Et le fait que ce ne soit que ce qui reste, différencie complètement la pensée de la conscience.

L’évolution pousse l'être à devenir une conscience pure, cependant la pensée demeure encore pendant longtemps. C’est-à-dire que la pensée ne va pas s’immerger complètement dans la conscience et ne donner plus lieu qu’à de la conscience, uniquement parce que l’homme commence à être positif, à être bon, à méditer, etc.

Pendant un grand cycle d’évolution et pendant un grand cycle d’initiation, la pensée reste présente et conjointe à la conscience. Ce qui va créer chez le disciple la capacité par là même d’être un observateur de lui-même. S’il n’était que conscience, ce disciple serait admettons pour résumer, simplement en contemplation de lui-même et de sa nature divine, or coexiste encore un temps la pensée, et grâce à cette pensée il va pouvoir se rendre compte des points qu’il doit encore travailler, des choses qu’il ne maitrise pas. Il va pouvoir agir encore dans le monde physique.

Sa conscience peu à peu devient de plus en plus prédominante jusqu’au jour ou finalement la pensée se dissout complètement dans la conscience et où il ne reste plus, soit qu’une grande pensée (la pensée divine), soit simplement une grande conscience. Choisissez les thermes que vous voulez, peu importe.

Pastor (guide spirituel, 22.10.88)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire