J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

IL FAUT ÉLEVER L’ASTRAL DE LA RACE HUMAINE



Question : Il semblerait qu’il soit nécessaire de transformer l’astral de la race humaine, pour permettre une évolution de conscience réellement effective. Nous ne pensons pas que tous les psychologues et ce qui se fait actuellement, soient suffisants ou même pertinents, pour débarrasser les gens de ses mirages. Pourriez-vous nous éclairer sur les moyens à développer pour purifier cet astral.

Lorsque l’on parle de l’astral en l’homme, ou même de l’astral en général de la planète Terre, il est souvent fait allusion à cet astral comme étant un plan d’illusion, voire même une zone de putréfaction, et c’est juste.

C’est juste, mais en même temps il faut savoir que l’astral a une raison d’exister. Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois, l’astral est une sorte de moule qui permet de préconcevoir la matière, il est donc absolument nécessaire à la formation du monde matériel. Il ne peut pas y avoir l’existence même de la vie sur le plan physique, sans l’existence de l’astral, parce que c’est comme si l’homme essayait de faire un enfant sans que la femme dispose d’une matrice pour le concevoir et le porter. L’astral est la matrice du plan physique.

Maintenant, il s’agit de savoir pour l’homme en incarnation et en évolution, dans quelle matrice il loge son évolution, et c’est là où l’on doit faire les différenciations entre l’astral inférieur et l’astral supérieur. L’homme qui loge sa vie dans la matrice de l’astral inférieur, il verra arriver sur lui et autour de lui que des effluves de l’astral inférieur.

C’est pour cela, que celui qui est d’orientation négative va non seulement attirer sur lui l’astral négatif, les entités négatives de cet astral inférieur, mais en plus, il va avoir l’administration de toutes les circonstances négatives de la Terre. Tout cela parce que, soit dans sa vie présente, soit dans une vie passée, il aura logé sa graine d’évolution dans la matrice de l’astral inférieur. Il va devoir purifier cette vibration-là.

( Puisque cet individu se trouve, pour ainsi dire, sur la même longueur d’onde que l’astral inférieur, ceci dû à sa négativité. La nature va l’employer particulièrement pour purifier cet astral inférieur. Or, la manière de purifier l’astral inférieur est à travers la matérialisation et manifestation de cet astral négatif dans le plan physique.

Quand pendant des années, voire des générations, les hommes construisent des entités néfastes dans l’astral, par ses sentiments négatifs, par ses pensées de haine, forcement un jour, ces entités finissent par se manifester sur la Terre sous forme de catastrophes, puisque l’astral est la matrice du plan physique, et ce qui se génère dans l’astral finit par se produire sur la Terre, que ce soit positif ou négatif. Et si cette catastrophe ne se produisait pas, c’est tout le système qui serait en danger d’être détruit. (Voir pourquoi Dieu permet les guerres ?)

Donc, les hommes, à part leur propre karma individuel, sont aussi obligés de purifier le karma collectif qu’ils génèrent, mais dans ce labeur, ceux qui sont de caractère négatif vont labourer beaucoup plus, puisqu’avec leur négativité, ils attirent plus ses vibrations basses.

En d’autres mots, il va lui arriver beaucoup plus de malheurs à cet individu qu’à ceux qui ont un caractère positif. C’est comme si tous les habitants d’une communauté devaient nettoyer les ordures qu’ils ont produites. Ceux qui descendent dans les égouts, vont avoir plus de travail à faire et plus désagréable, que ceux qui se trouvent à la superficie.


Par conséquent, même si vous avez des raisons pour être en colère ou déprimés, efforcez-vous d'avoir une attitude positive, pour ne pas avoir à travailler dans les égouts du karma. )

De plus, puisque l’astral inférieur ne permet pas d’effectuer une évolution spirituelle, l’individu qui ait logé sa vie-là, à un moment pour pouvoir continuer avec son développement, il va devoir avorter en quelque sorte, se soustraire de cette matrice. Et pour se décrocher de cette matrice, il faut des efforts. Et ce ne sont pas des efforts qui sont accomplis par la volonté, non, ce sont des efforts qui servent de purification et qui prennent la voie du karma pour s’accomplir.

À partir de ce moment-là, l’individu doit apprendre à assumer et à écumer ce karma. Ainsi il sort de cette matrice que représente l’astral inférieur, et il monte dans l’astral supérieur, qui est une matrice positive, plus propre. Ce qui ne veut pas dire que dans l’astral supérieur se trouve l’essence de son être, la réalité de son être, simplement il se trouve dans un plan vibratoire plus favorable pour son développement. (L’essence de son être est beaucoup plus élevée, voir caractéristiques des corps subtils)


Il faut donc savoir utiliser cette matrice, cet astral supérieur, et pour le disciple, il est tout aussi important de savoir utiliser cette zone de la création, que de savoir respirer ou manger pour vivre.

Cependant, lorsque l’on dit qu’il faut purifier le corps astral de la planète, c’est vrai, pour garder une vision générale de la chose, mais non pas, uniquement parce que les hommes l’auraient rempli d’idées impropres, de réactions émotionnelles impropres, sales, guerrières etc. On pourrait le purifier et le plan astral resterait le même, sur le même plan vibratoire. Mais l’humanité est en évolution, et cette évolution implique que chaque fois elle doit vivre sur un plan vibratoire supérieur. Donc, que la planète d’une façon générale doit passer à un niveau initiatique supérieur. (voir l’espace-temps d’Einstein à l’ésotérisme)

Et pour pouvoir passer à un niveau initiatique supérieur, individuellement, il faut aligner tous ses corps. Il n’y a pas que le corps astral qu’il faut purifier ou élever, mais aussi le corps énergétique. Et c’est pour cela qu’il y a actuellement, un tel déferlement de toutes les maladies infectieuses et qu’il en aura encore d’autres, jusqu’à ce que cet alignement des corps inférieurs soient faits avec le mental, lui-même pouvant s’aligner avec sa partie supérieure.


On ne peut pas créer au niveau planétaire une initiation, sans qu’il y ait l’alignement vibratoire de tous les corps. Ce qui fait que lorsqu’un initié de façon individuelle, veut aller vers la troisième initiation majeure, lorsqu’il veut commencer le pont entre son mental inférieur et son mental supérieur, donc passer du concret à une forme d’intuition, une forme de vie intérieure réelle, il va devoir pour cela non pas développer son mental supérieur, mais il va devoir épurer ses corps subalternes.

Ainsi, en mettant tous ces corps au diapason avec la vibration de sa triade supérieure, il va y avoir jonction, comme deux aimants que l’on rapproche et s’accouplent. Tout le problème n’est donc pas de fabriquer les deux aimants, puisqu’ils sont déjà faits, tout le problème revient à positionner l’aimant qui s’est éloigné (la personnalité) pour que la jonction ait lieu.

Encore une fois, l’homme a déjà tout en lui, il lui suffit de le redécouvrir.

Pastor (guide spirituel, 18.05.88)


Voir aussi :

LE CORPS ASTRAL EST DIFFÉRENT SELON LA RACE, LA NATION OU L'ÉPOQUE



Ce qui ne veut pas dire que les différences soient énormes, mais de même qu’il y a de petites différences au niveau du corps physique, entre les diverses races et peuples qui vivent sur terre, il y a aussi de petites différences au niveau du corps astral. Ce qui est logique, dû à que l’astral est la matrice de la matière, et le corps astral est le moule du corps physique.


DIFFÉRENCES ENTRE L’ASTRAL DES EUROPÉENS ET DES AMÉRICAINS

Parlant de manière générale, le corps astral des Américains est relativement un peu plus dépuré que celui des Européens. Ceci a été mis en place, pour qu’un certain nombre d’individus de ce peuple, puissent aller un peu plus loin au niveau de l’astral supérieur. Et c’est pour cela aussi que l’on trouve dans ce pays plus des êtres psychiques.

Ce qui ne veut pas dire que l’Américain est plus pur d’âme et de caractère que l’Européen. Non. Ce n’est pas cela que je veux dire. Ne confondez pas. Simplement je dis que son astral étant un peu plus dégagé, cela lui permet de faire davantage avec sa substance mentale, ou avec ses antennes psychiques.

Tandis que l’Européen a un esprit qui, à cause de l’ancienneté de son histoire et de sa race, le porte psychologiquement à cristalliser ses problèmes. Ainsi, un problème vécu lors de la petite enfance, ou un peu plus tard, devient en entrant dans le subconscient un véritable traumatisme et un complexe. Alors que l’Américain rejette rapidement le traumatisme. Ce qui crée par là même une extériorisation de violence beaucoup plus grande que chez l’Européen.

(Chacun a ses avantages et ses inconvénients)

C’est pour cela que l’on ne peut pas dire que l’un soit plus pur que l’autre, c’est tout simplement une façon différente de se purifier. Dans le cas de l’Européen, la cristallisation va donc le porter à grossir et amplifier les problèmes de sa personnalité, à ne plus pouvoir s’en débarrasser, et sa violence va se retourner contre lui. C’est-à-dire qu’il va créer des maladies, telles que les dépressions nerveuses, certaines formes de cancer ou encore certaines formes de maladies infectieuses. Tandis que l’Américain, bien qu’étant sujet aux mêmes maladies, il ne sera pas malade pour les mêmes raisons.

Ce traumatisme que l’Européen va extérioriser par une maladie, l’Américain va l’extérioriser par la violence. C’est à cause de cela que les États-Unis sont l’endroit où actuellement a lieu le plus de violence physique de tous ordre.

(On voit que ces petites différences dans l'astral avoir des répercussions sur le comportement social de chaque nation.)


INFLUENCES SUR L‘ÉDUCATION

L’Américain n’ayant pas encore appris à bien contrôler cette petite différence dans son corps astral, l’entité ne supporte pas une quelconque contradiction, ce qui fait qu’aux États-Unis, il faut absolument revoir l’éducation des enfants, de façon que l’enfance ne soit plus éduquée de manière traditionnelle, telle qu’elle est pratiquée en Europe, avec tout le poids des contrariétés, du caractère des parents et le poids de la génétique aussi.

L’entité qui s’incarne dans un corps américain ne supporte pas ce poids-là, il se rebelle, et c’est ainsi qu’il y a le problème, le risque que l’entité bascule dans la violence. Comme je l’ai dit, cela ne veut pas dire que l’entité américaine est plus évoluée que l’entité européenne, c’est simplement la façon de vivre qui est complètement différente, et que par ce fait, crée des faits extérieurs sociaux différents.



IL N’Y A PAS UN CORPS ASTRAL UNIVERSEL

Lorsque l’on veut juger plus spécifiquement un corps astral, on ne peut pas dire qu’il n’existe qu’un corps astral universel. Non. Il existe un corps astral pour chaque race, pour chaque peuple, pour chaque époque. Ce corps astral va être constitué de manière à permettre des expériences aux entités nouvelles qui arrivent, qui ne seront pas nécessairement meilleures que les autres, mais différentes.

Ces groupes précis d’entités, ces groupes d’âmes ont besoin de ce type d’expression, même si en fait ces groupes ne sont comparativement pas plus évolués initiatiquement que par exemple d’autres. (voir conseils aux jeunes pour être utiles au nouveau monde)


On retrouve cette différence lorsque l’on essaie de comprendre les enfants d’une famille. On s’aperçoit que souvent chaque enfant a des réactions différentes de ses frères et sœurs. On dit c’est leur caractère. Mais cela est dû, dans un aspect plus profond, à que si bien, ces âmes sont nées dans la même famille, ils n’ont pas du tout les mêmes origines, chacun appartient à un groupe différent d’âmes qui n’ont pas les mêmes fonctions, les mêmes besoins, les mêmes désirs, même si en fait les âmes se ressemblent dans leur évolution. Comme cela, petit à petit, on arrive à aller un petit peu plus loin et à faire le tour de tous les rayons de la Création.

Donc, lorsque l’on parle du corps astral, il faut se demander à quelle race on se réfère, à quelle époque on parle, de quels besoins concernant tel groupe d’âmes on traite, etc.

Pastor (guide spirituel, 18.05.88)


OBSERVATION

Ces distinctions dans un niveau subtil ne doivent pas être un prétexte pour attiser encore plus le racisme. Ce serait le comble qu’après avoir discriminé les humains par la couleur de leur peau, maintenant ils soient discriminés sur les différences de leur corps astral.

Il faut comprendre qu’il y aura toujours de la diversité au niveau de la forme. Cela fait partie du jeu de la création. Mais ces différences ne doivent pas être considérées comme des caractéristiques de séparation, mais comme les spécificités de chaque groupe d'âmes. Si toutes les notes musicales sonnaient pareilles, on ne pourrait pas faire de la musique. C'est précisément en raison de la diversité des sons qui existent, qu’il peut se faire une infinité de mélodies. Avec la création c’est pareil.

Donc, il ne faut pas discriminer les humains par leurs différences, mais jouer en harmonie avec la diversité que forme l'humanité.

Et de toute façon, dans son essence, tous les êtres humains sont unis. Ainsi quand nous disons que tous les êtres humains sont des frères, les grands adeptes précisent que ce n'est pas juste un joli souhait, mais une profonde réalité.



LES EXTRATERRESTRES ONT AUSSI UN CORPS ASTRAL

Cette affirmation peut surprendre à certains, mais si vous réfléchissez, cela est logique. Il serait très égocentrique de croire que nous humains de la Terre soyons les seuls à avoir des corps subtils à par le corps physique. D'abord, les hommes croyaient qu'ils étaient dans le centre de l'univers, et maintenant ils sont les seuls à être créés à l'image de Dieu. Chaque fois que les humains ont eu ce type d’idées égocentriques, ils se sont trompés misérablement, il est donc plus logique de considérer que les autres humanités extraterrestres soient également créées à cette image divine.

(Voir Explication ésotérique de « Dieu a créé l'homme à son image. »)

On peut supposer que dans ces civilisations extraterrestres, il y a aussi de petites différences dans le corps astral, en fonction de la race, de l'époque, du groupe d'âmes, etc. Cependant, il existe une grande différence entre le corps astral des extraterrestres et le corps astral des humains terrestres. Sur ce thème Pastor dit :

La croyance de l’extraterrestre qui met ses baskets pour aller visiter les grands magasins, est un mythe qui n’a jamais existé, cela n’existe pas, il ne peut pas sortir de sa soucoupe, mettre les vêtements que vous portez, se joindre, se mêler à vous, sans mettre sa vie en danger. Tout simplement parce que sa nature astrale, pas forcément meilleure et plus développée que la vôtre, mais simplement différente, n’est pas prévue pour vivre le désordre que vous faites avec votre propre nature astrale.


Oh mon Dieu !  Comment les humains peuvent-ils vivre avec un astral aussi chaotique !

Vous pensez d’une manière tellement désordonnée, tellement négative, que la plupart des extraterrestres s’ils restaient longtemps ici, seraient réduits en cendres (cette vibration négative finirait par les détruire). D’ailleurs il leur est très difficile de supporter l’impact de votre pensée et c’est pour cela qu’ils ne font que des atterrissages dans des endroits fort déserts loin de la masse humaine, parce qu’il leur est très difficile de supporter l’impact des émotions et pensées qu’émettent les humains.



Voir aussi :

L’IMPORTANCE D’ENSEIGNER AUX AUTRES



Si véritablement vous voulez aider l’humanité, plus que de vouloir mitiger la souffrance des gens, considérez d’abord d’être les porteurs de la Flamme divine, les porteurs de la Lumière, en sensibilisant les personnes sur les vérités spirituelles.

Vous pouvez le faire en transmettant les messages des maîtres de sagesse qui vous ont touché intérieurement, ou en transmettant votre propre message à partir de cette expérience que vous avez vécue. Je ne veux pas que ce soit absolument ma voix qui soit entendue et mes mots. Si vous, vous absorbez ces mots et que vous sachiez les redire pour donner votre propre essence de l’enseignement transmis, cela sera aussi très bien.

D’ailleurs, ces mots-là, vous pouvez les faire vôtres et dire qu’ils sont vôtres, parce qu’ils le sont puisque je vous les donne, ils sont à vous. Ils sont votre bâton de pèlerin, votre lanterne, votre cape. C’est tout ce dont vous avez besoin. Vous avez à le donner et pour cela vous n’avez qu’à parler.

Alors, certains se diront :

-        « mais moi je ne suis pas assez grand pour transmettre ces enseignements, et je n’ai pas encore tout compris. Et si l’on me pose des questions, je ne saurai pas répondre. »

Alors là, je te dis arrête, arrête, ne dis plus cela, ne pense plus cela, parce que si tu fais ces choses-là, comme a dit Jésus, en son nom, alors l’esprit même qui les a fait à travers lui les fera aussi à travers toi.

(Dans le livre Le Dialogue avec l’Ange, quand Lili demande : « est-ce que je recevrai une aide dans mon travail, ou bien dois-je le commencer moi-même ? ». L’ange lui répond : « si tu le commences toi-même, tu reçois l’aide. » Conversation 4)

Il faut avoir la foi. Vous ne pouvez pas, c’est certain, du jour au lendemain vous déclarer adepte de la Hiérarchie divine. Et vous allez à un moment donné vous sentir petit et trop ignorant. (C’est vrai. Snif)

Alors que va-t-il se passer ?

Par crainte vous ne direz rien alors que le monde est en train de mourir parce qu’il ne sait rien. Or, ce n’est pas comme cela qu’il faut faire. Il ne faut pas avoir peur. La peur est un grand obstacle.

Vous êtes des gens de foi, vous êtes en plus des gens d’amour, vous voulez aider, vous voulez sauver. Vous croyez en les Maîtres, vous croyez en le Christ, vous croyez en la puissance cosmique, vous avez déjà quelques connaissances.

Que vous faut-il de plus pour vous mettre au travail ?

Celui qui commence à faire quoi que ce soit, est-il un spécialiste dès le début ?

Non. Il devient un virtuose parce qu’il exerce la chose. Aujourd’hui, vous n’êtes pas encore des adeptes, demain vous ne le serez pas non plus, mais dans l’avenir vous le serez. Parce que ce qui compte c’est que dès maintenant vous commenciez à faire couler l’eau du Ciel à travers vous.

La rivière a-t-elle creusé son lit en un seul passage ?

Non. Il a fallu plusieurs passages, des dizaines, des centaines de passages, et la rivière est née et les poissons ont commencé à être retenus dans son ventre pour nourrir les hommes qui avaient bâti un village autour de cette retenue d’eau.


Regardez un peu ce que cela peut donner. Vous vous entraînez et au même temps vous devenez la nourriture des affamés. Et par ce fait vous êtes reconnus de votre Père et vous êtes bénis par lui, donc nourris par lui.

Donc, si en vous-même, vous développez la responsabilité que vous êtes le lit de cette rivière céleste, le lit de l’Esprit divin. Alors, dès demain commencera le processus de développement parce que cela aura déjà porté des fruits. Vous commencerez à parler à une personne, et après-demain à deux personnes, et au bout de quelque temps, vous aurez une foule à votre porte parce que les gens qui ont faim savent où il y a du pain.

Alors, naturellement il y aura des difficultés. Il y aura ceux qui écoutent, mais qui n’appliquent pas ce qu’ils écoutent. Ceux qui rechassent ce qu’ils écoutent. Et ceux qui vous regardent comme si vous étiez en train de divaguer. Mais ce n’est pas grave, car le grain de Lumière est semé en eux et pas tous ne se réveillent pas aussi rapidement que vous. Et puis il y aura aussi les exigeants qui veulent des explications minutieuses que ce soit d’ordre ésotérique, parapsychologique ou religieux. (Dite-le à moi…)

Ne vous en faites pas pour cela, car tout ça c’est du détail. L’important c’est que vous ayez été cette première nourriture. Ne vous occupez pas des détails, votre Père s’en occupe pour vous et les Maîtres aussi. Et puis à ceux qui finissent par réclamer trop de détails, de toute façon, on leur apprend qu’en haut il n’y a que de l’informe et qu’ils aillent chercher dans la forme ces petits détails qui leur conviennent si bien.

Par contre en vous, je veux vous apprendre à devenir universels. Parce qu’à moins qu’en votre être intérieur, vous ayez acquis cette notion d’universalité, vous ne pourrez pas faire écluse à l’universel. Et pour cela, ce que je vous propose c’est un nouveau monde, un nouveau monde que je vous demande d’être et de manifester.

Certains me diront :

-        « ce n’est pas facile, j’ai des défauts. »

Alors je vous le dis : lorsqu’un individu, quel qu’il soit, entre dans une église, il secoue sur le parvis de l’église son habit s’il est trop poussiéreux, parce qu’il pressent qu’il ne faut pas entrer dans un lieu sacré avec un manteau sale.

Il faut le secouer, et qu’est-ce que ce geste signifie à un niveau plus spirituel ?

Signifie qu’il faut faire dans son esprit la part des choses. C’est-à-dire se voir et se concevoir avec responsabilité. Alors, vous vous examinez comme vous faites habituellement avec les autres personnes :

« Bon, ce soir, je fais le point sur ma vie. Qu’est-ce que j’ai fait de bien et de mal ?  Qu’est-ce que j’ai fait en contre des lois Universelles ?  Qu’est-ce que j’ai fait en contre des lois de l’Amour ?  Qu’est-ce que j’ai fait qui était en contre du chemin vers la Lumière, qui était en contre de la diffusion à travers moi de l’Universel ? »

Et à ce moment-là, il ne faut pas vous flageller, mais simplement soyez responsable et adulte de votre âme, et consciemment vous vous dites :

« Attention, depuis des années tu me fais faire cette chose-là, toi, ma partie émotionnelle.  Et puis, toi, ma partie charnelle, n’en parlons pas !  Cela fait des années et des années que tu m’entraînes à faire d’autres choses. Mais maintenant je suis devenu grand, je suis majeur spirituellement. Alors je vous dis que ces choses-là ne m’arriveront plus et vous devrez m’obéir, toi, mon corps physique, et toi, mon corps émotionnel. »

Devenir responsable de la spiritualité qui vit en vous, c’est la faire grandir en la développant, en se débarrassant de ce qui l’empêche de s’épandre, mais aussi en la donnant aux autres.

Celui qui dispose d’un grand champ, plante pendant qu’il fait beau. Il plante, ça pousse, il cueille, il récolte et puis il met sa récolte dans sa cave en se disant : ça c’est ma réserve.

Mais que se passe-t-il ?

Un jour le Seigneur envoie la grande pluie et sa réserve pourrit. C’est ce même phénomène qui a lieu en vous. Et si vous ne donnez pas ce que vous savez, si vous ne donnez pas ce que vous avez développé, alors un jour vient la grande pluie.

Et qu’est-ce que c’est la grande pluie ?

C’est une épreuve qui vous fait aller dans le doute et qui vous fait presque renier de vos connaissances, de Dieu et des Maîtres. C’est par exemple, une maladie qui vous éloigne de la spiritualité que vous aimiez et qui vous fait tomber de plus en plus dans le matériel et le quotidien. Ou c’est encore une déception, un divorce, un décès qui vous plonge comme réaction alors dans tout ce qu’il y a de plus humain et de plus astral. Donc, ne mettez pas dans votre cave ce qui est à l’état de germe et qui sitôt cueilli, il doit être de nouveau replanté pour qu’il puisse donner et nourrir encore plus.

Ne soyez pas un épargnant vis-à-vis du Ciel et de la vérité spirituelle qui vous est donnée. Soyez le lit de la rivière, soyez le véhicule physique de votre propre divinité et de la divinité céleste. Soyez l’instrument de Dieu, soyez pour les aveugles du divin, la terminaison manifestée et manifestante de tout le cosmique qui vous compose et qui vous entoure.

Pastor (guide spirituel, 18.04.85)

Ici Pastor s’est concentré à expliquer l’importance d’enseigner aux autres. Dans autres conversations il a détaillé comment s’y prendre et quelles erreurs il ne faut pas commettre, pour que la transmission de la lumière aux autres, soit la plus efficiente possible. Quand je la trouve, je mets le lien.

LES PSYCHOLOGUES ET PSYCHIATRES DU FUTUR



Question : De plus en plus de maladies proviennent (sinon toutes) d’un manque d’harmonie entre le corps et l’esprit. Voudriez-vous nous dire, qu’elle est la véritable approche de la psyché, quel conseil pourriez-vous nous donner pour devenir plus efficace dans les techniques de psychothérapie. Faut-il utiliser les régressions dans les vies antérieures, même la vie fœtale, les affirmations, l’imagerie mentale, etc. ?

Pour répondre complètement à cette question et ces sous-questions, il faudrait y passer plusieurs soirées, car elle est très complexe. Non pas qu’elle soit compliquée, mais parce qu’elle demande de répondre et d’enseigner à propos de la constitution occulte de l’homme dans sa totalité. (Celle-ci vous pouvez commencer à l’étudier dans Corps subtils : caractéristiques)


Pour trouver des moyens plus performants pour guérir l’homme, ou en tout cas le soulager de ses maux, afin qu’il puisse aller plus librement sur le chemin de la vie, ou sur le chemin de l’évolution, il existe diverses techniques données à l’humanité par des initiés, ou par des gens, dont l’inspiration a pu capter cette vérité ou ce moyen d’intervenir.

Tout ce qui a été trouvé à l’heure actuelle est d’utilisation facile. Cependant, le résultat dépendra essentiellement du patient, parce qu’en fait, tant que l’individu ne s’est pas réellement pris en charge, quelle que soit l’épaisseur de son problème, la noirceur de son problème, tant qu’il n’a pas, de façon insoupçonnée, une toute petite dose de volonté. La volonté de se prendre en charge, le psychologue, le psychiatre ou le soignant ne vont pas pouvoir agir pour lui. Ils ne pourront rien faire, quelle que soit leur technique, parce que dans cette situation, il y a en fait une volonté plus grande que celle du thérapeute, c’est la volonté du patient, et c’est une volonté qui dit non, qui refuse d’avancer, qui refuse la vie.


À partir du moment où quelqu’un, quel que soit son problème, quel que soit son état de dégradation, à partir du moment où un individu dans cet état-là, dit non à la vie, personne ne peut l’aider, personne ne peut le soigner. Donc, ce qu’il va falloir d’abord soigner dans l’individu, ce n’est pas proprement sa maladie, mais c’est la négation qu’il émet.

Si l’on arrive, à force de paroles, à force de conversations, à force justement de nettoyage au niveau conscient, au niveau conscient seulement, à force donc de le faire parler, de le faire témoigner, de faire sortir hors de lui toutes les choses qu’il garde et qui ont abouti à ce non magistral qu’il fait à la vie. Si on arrive à lui faire dire oui. Alors, à ce moment-là on va pouvoir le soigner et on pourra le guérir.

Donc, la démarche du thérapeute ne va pas être de soigner son malade ou de soigner son patient, mais la démarche du thérapeute va être d’arriver par n’importe quel moyen, à lui faire dire oui à la vie.


QUEL EST LE DRAME DE L’ESPRIT OCCIDENTAL ?

Étant accablé par trop de matérialisme, étant accablé par aussi trop de problèmes qui sont dus à la société, étant accablé par une certaine léthargie, étant donné que la race européenne est en passe de cristallisation (comme cela se passe pour chaque race) les gens qui sont accablés par toutes ces léthargies, ces cristallisations, finissent par tomber sous un poids l’inaction. Et de ce poids d’inaction sort un non à la vie. Alors, lamentablement ils se traînent, soit chez leurs amis, soit auprès de leur conjoint, ou de leur compagne, soit chez le thérapeute, pour avoir encore une raison de vivre.

(Pastor a mentionné les Européens parce que son auditoire était principalement constitué par des Français et des Suisses, et je me souviens que quand j’ai vécu avec eux, en effet il y avait une lourdeur dans l’atmosphère qui faisait que beaucoup de gens souffrent de dépression. Cependant, le matérialisme, le stress et autres problèmes de la société sont mondiaux aujourd’hui et ce problème de dépression massive on le voit dans tous les pais, surtout dans les pais riches.)

Ils se disent, si je vais me plaindre, ce sera ma raison de vivre aujourd’hui. Si je me sens malade, ce sera cela ma raison de vivre aujourd’hui. Ainsi il y a des gens dépressifs ou malades, de façon psychologique ou psychiatrique, qui trouvent dans leur maladie la raison d’exister.

À partir de ce moment-là, le thérapeute ne peut rien faire pour ce malade-là, pour ce dépressif-là, car il a remplacé Dieu par sa maladie. Au lieu de chercher l’illumination, il cherche de plus en plus la maladie, c’est sa façon initiatique d’évoluer. Il faut donc faire comprendre à l’individu, qu’il y a aussi la possibilité de dire oui à la vie.

DE QUELLE MANIÈRE ?

Non pas en lui disant : « Tu sais, la vie est jolie. Imagine un grand champ de fleurs, avec des biches et des lapins, un ruisseau qui coule, des enfants qui jouent, et puis tu te trouves à ton quatrième anniversaire et tu reçois un gros gâteau, avec plein de jouets, et ta maman qui est habillée en dentelles te prend sur les genoux, et tout va bien et tu es heureux. Lorsque tu te réveilleras, lorsque tu te lèveras, tu devras garder cette impression-là toute la journée. »

Ce n’est pas comme cela que l’on apprend à quelqu’un à dire oui à la vie. C’est plutôt en le faisant parler. La psychanalyse en fait, a bien trouvé le chemin qu’il fallait prendre pour aider les malades, aider les gens à problèmes, c’est de faire parler l’individu de son problème.


Mais il ne faut pas s’en arrêter là et c’est pour cela que la psychiatrie actuelle doit être dépassée, elle doit aller plus loin. On doit aussi commencer à faire comprendre au malade ce que sont les énergies de l’âme, et on doit lui apprendre à manipuler les énergies de son âme. C’est là où la sophrologie devient une science, je ne dirais pas plus poussée, mais une technique qui permet des guérisons véritables.

La psychologie et la psychiatrie permettent de faire le diagnostic, permettent de créer ou de faire un état de choses, l’état des dégâts en quelque sorte. Mais pour pouvoir réellement soigner, se requièrent des techniques qu'à l’heure actuelle sont connues comme la sophrologie, mais qui dans l’avenir, par suite des extensions à la psychiatrie, vont donner lieu à d’autres noms, à une nouvelle psychiatrie.

La sophrologie telle qu’elle est connue à l’heure actuelle va être renouvelée. Il y aura des extensions à la sophrologie, et la sophrologie qui existe à l’heure actuelle on n’en fera plus cas, elle sera considérée comme l’antichambre en quelque sorte d’une technique complètement différente, qui va permettre au thérapeute de faire utiliser à son patient les énergies de son âme.

Cela va passer par les moyens de la relaxation. C’est pour cela qu’il faut absolument à l’heure actuelle, étudier à fond toutes les méthodes de relaxation, pour ceux qui en sont justement les précurseurs, ou qui en sont les gens qui manipulent cette matière-là. Il faut absolument aller plus loin dans la relaxation, parce que plus de thérapeutes vont s’intéresser à ce champ-là, à cette matière-là, et plus de découvertes vont être faites. Et c’est là où la sophrologie va permettre de basculer dans ce nouveau champ de thérapie, qui sera la nouvelle psychanalyse, la nouvelle psychiatrie.

(Cependant, il ne faut pas confondre la relaxation avec l’état de transe qui se produit avec l’hypnotisme, la médiumnité, ou la méditation quand elle est mal pratiquée, car cet état de transe est nocif et même dangereux pour la personne, voir comment se protéger pour méditer sans danger ?)


En plongeant l’individu en ondes alpha, on s’apercevra que l’individu peut aller plus loin que les ondes alpha, jusqu’à un point d’abandon tel, où en fait, il ne réside plus une seule parcelle de la conscience véhiculée par la personnalité. À ce moment-là, il n’existera que la particule de conscience qui est l’âme.

Ce qui ne veut pas dire que l’on va trouver avec cette nouvelle discipline, tous les moyens de résoudre les problèmes ou de guérir l’individu. Non, mais il y aura une grande avancée en permettant à l’individu de commencer à incorporer les énergies de son âme, et par ce fait à soigner sa psychologie. Et comme je l’ai déjà dit, il est capital que cette chose se fasse.

Pastor (guide spirituel, 18.05.88)


OBSERVATION

L’ange dans le livre Dialogues avec l’Ange donne une réponse en accord avec Pastor :

Lili : La psychanalyse me gêne tellement. Qu’il y a-t-il de faux en elle ?  Je sens ce quelque chose de faux, mais je ne peux pas dire pourquoi.
L’Ange : Elle démonte, mais elle ne peut pas remonter. C’est cela qui te trouble. Démonter c’est facile.
Lili : Ceux que le comprennent mieux que moi, m’assurent que la psychanalyse reconstruit.
L’Ange : Oui, ils reconstruisent, mais comme les enfants, le font sans raison avec leur jeu de cubes. Ils jouent avec la tâche la plus sacrée [l’évolution de la conscience de la personne]. Ils sont plus coupables que tous les autres, car ils trompent ceux qui leur font confiance. Ils déchirent le vivant, celui qui est en train de prendre forme et ils le pétrissent, ils l’écrasent. [Puis] Ils collent ensemble les débris tombés, déchiquetés, morts. C’est partout ainsi.
(Entretien 17)

L’Ange est trop sévère avec les thérapeutes, car ceux-ci sont le reflet de leur temps, et par là même, aussi le reflet de l’ignorance de leur société. Actuellement, l’âme est un concept que les psychothérapeutes évitent, pour ne pas être vus comme des gens pas sérieux. Mais comme nous avons vu, l’âme est très importante pour soigner, car c’est-elle qui peut reconstruire à la personnalité. Elle a cette capacité qui va au-delà de l’intellect et qui empêche aux psychanalystes actuels de bien faire leur travail.

Mais pour que la psychologie et la psychiatrie officielle (celle que s’enseigne dans les universités et les hôpitaux) puissent travailler avec les énergies de l’âme, il est nécessaire que la science et la société conçoivent l’âme comme une réalité (ce qui n’est pas le cas) et ne la positionnent plus comme une spéculation religieuse. Il faut que la majorité des gens la conçoivent comme une réalité, même si c’est une « réalité abstraite ». Ainsi comme maintenait s’accepte l’existence du subconscient, même si on ne peut pas le voir ou le mesurer. Et pour arriver à ce niveau, il faut approfondir les recherches sur la relaxation et les appliquer dans la psychiatrie, comme a dit Pastor.


Voir aussi :