J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

ALLER VERS DIEU À TRAVERS LE MENTAL



Question : depuis quelques années l’ésotérisme fait recette, un nombre sans cesse accru de personnes est à la recherche d’un enseignement dit ésotérique. Beaucoup de personnes pensent en toute bonne foi, qu’en accumulant un savoir dans ce domaine, elles vont nécessairement évoluer spirituellement. Cependant, n’y aurait-il pas une nécessité supplémentaire et interactive pour une authentique évolution de la conscience ?

À propos de ceux qui comme cela est dit dans la question engrangent, engrangent et engrangent la connaissance, qu’elle soit ésotérique, religieuse ou scientifique, il n’y a pas de mal, ni de contradictions à ce que l’homme apprenne et soit un connaissant.

Lorsque l’on parle de connaissance et que l’on se moque de ceux qui ont trop de connaissances, on ferait mieux souvent de se regarder soi-même et de conclure que si on avait au moins cette connaissance, il est moins probable qu’on aurait fait la bêtise d’hier à midi ou d’avant-hier soir, car il est à la mode à l’heure actuelle de se moquer de celui qui est une véritable bibliothèque vivante et ambulante, et de penser qu’il est trop mental, qu’il n’a que des livres dans la tête et qu’il n’a pas d’état de conscience, qu’il n’a même pas d’amour dans le cœur, donc il n’a pas de flamme, pour autant il n’est pas un être spirituel, il se trompe et il s’égare sur le chemin.

L’erreur qu’il ne faut pas commettre, c’est de prendre l’instrument pour le but. L’instrument qui est la connaissance, n’est pas le but de la vie de l’homme ou de l’évolution de l’homme (si c'était le cas, les ordinateurs seraient de grands adeptes). La connaissance est un instrument, c’est tout. Et un instrument doit être utilisé comme tel. Tous les instruments sont utilisés sur le plan mental et justement visent à développer le mental.

Pourquoi ?

Parce que tous les instruments sont des étapes nécessaires à celles qui sont après. C’est-à-dire que l’on ne va pas pouvoir parler de l’état spirituel qui se trouve après le plan mental, sans être d’abord passé par le plan mental. On ne va pas pouvoir non plus aider les hommes à se sortir du plan astral, sans les impliquer dans une approche du plan mental.


Ce qui ne veut pas dire que l’homme doit devenir mental et que tous les hommes doivent avoir des cerveaux aussi immenses que des bibliothèques, et connaître toutes les définitions de l’ésotérisme pour être considéré comme un initié. Absolument pas. Ce que je veux dire c’est qu’il ne faut pas aller vers une vision du monde dualiste, une vision de l’homme dualiste, mais il faut comme je l’ai déjà dit si souvent, admettre les paradoxes et arriver à jouer avec les paradoxes. Si vous voulez comprendre Dieu et l’univers, il faut absolument vous habituer aux paradoxes.

Par exemple, tout en étant multiple, la Vie est Une, et à l’intérieur même de son unité, elle est toujours multiple. Forcément lorsque l’on essaie d’admettre les deux concepts en même temps, cela paraît contradictoire et le cerveau commence à éprouve de la douleur. Pour autant la personne se dit : je verrais ça lorsque je serais plus ancien, pour l’instant je continue avec ma vision, avec ma technique et je travaille sans me compliquer la tête.

C’est pourquoi à un moment donné, il faut que le mental rentre en jeu, parce qu’au début, dans les premières initiations qui sont en fait les plus importantes, car il est toujours plus important de commencer que de s’acheminer par la force de l’élan acquis, ces premières initiations s’acquièrent par le phénomène de la compréhension, et cette compréhension déclenche des états de conscience.

Cela, vous pouvez l’expérimenter, vous avez sans doute dû déjà l’expérimenter dans votre vie. Quelque chose qui vous était incompréhensible devient d’un seul coup compréhensible. Automatiquement vous lâchez l’erreur, vous lâchez l’illusion que vous pratiquiez. Pourtant, cela est passé par le mental. Étrange non ?  On croyait le mental être une barrière. C’est vrai que le mental est une barrière si l’individu passe systématiquement et toujours par ce filtre, car c’est un filtre et c’est pour cela que certaines écoles le considèrent impur.

C’est un filtre impur lorsque l’on veut aller du haut en bas, mais pas lorsque l’on va du bas en haut. Lorsque l’on va du bas en haut, c’est-à-dire lorsque la personne essaie de monter vers son esprit (Atma), vers sa divinité, ce filtre est absolument nécessaire, parce qu’il va permettre de filtrer, de nettoyer toutes les grossièretés qui viennent de la personnalité, qui viennent des suppositions, des doutes, des complexes, des traumatismes, tout ce qui vient justement de la psychologie.


Mais lorsqu’on essaie un branchement inverse, lorsque l’âme descend, à ce moment-là le mental va devenir une limite. L’âme descendant, s’approchant de la matière, de sa personnalité, rencontrant le filtre du mental, va nécessairement être diminuée, et ce qui restera dans la personnalité sera peut-être la moitié ou un quart de l’expression de l’âme (à mesure qu’on évolue, cette portion augmente).


Encore une fois il faut que l’homme apprenne à jongler, à se servir de ces aspects, et non pas se dire je choisis cette chose-là et je l’exécute, comme l’on fait d’un grand coup de hache sur la bûche. Il faut être souple et savoir que l’homme est un être magnifique et une subtile mécanique, et je ne parle pas que du corps, je parle de tous ses corps.

Pastor (guide spirituel, 15.05.88)

LE CHEMIN DU CŒUR ET LE CHEMIN DE LA TÊTE



Question : II existe généralement deux types de communautés spirituelles, celles où l’accent est placé sur l’amour, mais où il manque la connaissance, et celles où l’accent est placé sur la connaissance, mais elles sont souvent dépourvues d’amour. Comment faire passer la qualité de l’une dans l’autre et vice-versa ?

Votre intérêt porté sur cette question, demande à ce que l’on parle de l’évolution spirituelle, car s’il est reconnu qu’existent plusieurs voies de développement et que ces différentes voies peuvent se classifier en deux grands groupes : le chemin du cœur et le chemin de la tête, il ne faut pas pour autant croire que le chemin qui mène vers le divin ou si vous préférez qui mène à Dieu, pour ceux qui préfèrent ce terme, soit divisé.

Ceux qui suivent le chemin de la tête, c’est-à-dire qu’ils se canalisent à travers le mental, ne sont pas forcément des gens qui vont être incapables d’intuition ou d’amour. Ce sont des gens qui ont plutôt des affinités avec ce que l’on pourrait appeler le mental divin, la loi divine. Tandis que ceux qui suivent le chemin du cœur, c’est-à-dire qu’ils se canalisent à travers l’affection sont ceux qui ont une affinité avec l’amour divin, avec la substance divine.

L’être parfait est l’union des deux, car un jour ou l’autre, celui qui se canalise avec le mental devra rejoindre les régions du cœur, et celui qui se canalise avec le cœur devra rejoindre les régions de la tête, pour devenir un être total.

Mais avant qu’il y ait cette grande unité dans l’être, avant que les deux pôles soient réunis, il faut avoir la patience et la tolérance que les uns puissent être sur un plan mental et que les autres puissent être sur un plan d’expression complètement cardiaque. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas lui rappeler à celui qui est trop mental, qu’existe aussi l’amour, pour que cette connaissance ne soit pas stérile. Et à celui qui est trop amour, lui rappeler qu’existe aussi la tête pour que cet amour soit juste, pour que cet amour ait du discernement.

On attendant d’atteindre ce haut degré évolutif où l’humain devient un être complet et parfait, on ne peut pas empêcher la grande séparation entre ces personnes et leur existence. Il faut simplement laisser aller les initiations, les incarnations, pour que chacun dans sa différence arrive à découvrir la même unité. Et même à l’intérieur de l’unité qu’est l’esprit, il existe toujours les différences. Même le jour où chacun se découvre comme étant du même esprit, de la même unité, de la même divinité, etc., il existe quand même encore une différence, c’est la différence des rayons.

Pastor (Guide spirituel, 15.05.88)

Voir aussi :

L’HOMME N’A PAS ENCORE FINI DE DESCENDRE DANS LA MATIÈRE



La matière n’est pas ce que l’homme aujourd’hui imagine, c’est-à-dire ce n’est pas un poids, ce n’est pas un boulet, ce n’est pas quelque chose qui est antagoniste à la divinité ou même à l’évolution. C’est au contraire l’endroit où se passe l’évolution, l’endroit du mouvement cosmique où se passe la révélation.

Le mouvement peut avoir lieu aussi dans les plans subtils. Le plan physique n’est pas le seul lieu du mouvement, mais le monde matériel est le lieu de la révélation. Et c’est pour cela que lorsque le disciple arrive à un certain degré d’évolution, qu’il atteint ce que les Adeptes appellent la quatrième initiation majeure, lorsqu’il passe sur la croix, la croix de la matière, c’est à ce moment-là que sa conscience supérieure (son esprit divin) lui est révélée.

(Les guides décrivent cet instant comme une renaissance. Ainsi comme au moment de sa réincarnation, l’humain a une naissance dans la matière qui lui permet de prendre conscience du monde physique, de même au moment de la quatrième initiation majeure, l’humain plus évolué, a une seconde naissance, mais cette fois-ci dans l’esprit qui lui permet de prendre conscience des réalités divines.)

Pourquoi attend-on cette initiation-là, la quatrième ?

Tout simplement parce que c’est à ce moment-là que l’esprit est le plus dans la matière, contrairement à ce que les gens pensent. C’est au moment de la quatrième initiation majeure que l’homme est descendu au plus bas dans la matière et qu’il prend véritablement possession de sa matière. Ainsi, le disciple commence à contrôler sa matière et il devient un roi, ou plutôt il commence à devenir le Roi de la création qui sera couronné au cours de la cinquième initiation majeure, c’est-à-dire au cours de l’état de Maître.

Qu’est-ce que je veux dire, lorsque je dis que l’esprit est totalement dans sa matière, qu’au cours de la quatrième initiation majeure ?

Je veux dire que, pendant tout le temps antérieur, vous n’avez fait que commencer à vous approcher de votre matière. C’est-à-dire que tel que vous êtes là, aujourd’hui, la plupart d’entre vous, la plupart des gens ne sont encore complètement incarnés dans leurs corps, et c’est pour cela que l’individu n’est pas encore entièrement conscient.

Dans tous les livres et tous les textes sacrés, on parle de cet état où l’homme est à demi endormi. Et je ne parle pas endormi physiquement. Il peut très bien dans son biorythme être éveillé et actif dans ses occupations, mais du point de vue de la conscience, il est cependant à demi-endormi, il n’est pas encore éveillé à la conscience cosmique, parce qu’en fait, son esprit n’est pas complètement descendu dans la matière.

On parle de l’involution, on parle de la chute de l’homme, comme étant un moment qui aurait précédé le moment que nous vivons ici et maintenant, que vous vivez dans votre corps, dans votre situation d’hommes et de femmes. Mais en réalité, à l’heure actuelle, vous êtes encore en train de descendre et de vous approcher de votre matière.

C’est pour cela, qu’il vous est si énigmatique le corps physique, car si l’homme savait réellement s’incarner, il comprendrait complètement sa matière. Les cellules du foie n’auraient plus aucun mystère pour lui, les cellules de la tête non plus. Il saurait avoir une mémoire gigantesque, il saurait réparer n’importe quel endroit de son corps, il saurait effacer n’importe quelle maladie, parce qu’il aurait le contrôle sur la plus petite de ses cellules.

Or, comme l’homme n’est pas encore complètement descendu dans sa matière, il ne peut donc pas connaître sa petite cellule qui œuvre au niveau du foie, la cellule grise qui œuvre au niveau du cerveau, ou d’une glande. Il ne sait pas réparer un membre cassé, et il ne sait pas guérir une maladie ou quelle que soit la déficience. Il lui faut donc apprendre lentement à descendre dans la matière et tout ce que vit l’humanité en ce moment, en fait, c’est une lente incarnation, une lente descente dans la matière.


On met autant de temps à descendre dans la matière, qu’on va en mettre pour en sortir. Le point où il y aura justement une égale présence de la matière et de l’esprit dans l’homme, va être le moment de la quatrième initiation majeure. Au moment donc où l’initié va prendre possession de son capital matière.

Pourquoi ?

Pourquoi donc cette nécessité de descendre dans la matière et de prendre possession de votre capital matière ?

Parce qu’au fur et à mesure de vos incarnations, même s’il n’y a pas une totale présence de votre conscience supérieure, de votre esprit dans la matière, l’esprit s’approche par sa projection qu’il fait à partir de l’âme et il descend, même si c’est partiellement. À mesure que l’âme descend de plus en plus, la particule de conscience qui vit au niveau de la personnalité, se développe et découvre de plus en plus de conscience, donc découvre par là même, la première, la deuxième et la troisième initiation majeure. (Pour une meilleure compréhension lire caractéristiques des corps subtils)

On dit que cette particule de conscience qui est au niveau de la personnalité se trouve être initiée à des degrés de conscience de plus en plus grands. Ce qui est vrai, mais il est plus correct dire qu’en fait, elle reçoit de plus en plus les énergies de son esprit par l’intermédiaire de son âme, et ainsi l’esprit peut de plus en plus descendre dans sa personnalité. Cependant, je préfère employer le mot de matière, car c’est bien de cela qu’il s’agit.

Et tout cela pourquoi ?

Et bien, parce que pendant tout le temps de cette semi-évolution, où la personne essaie d’être initiée à la première, à la deuxième et la troisième initiation majeure, la matière prépare ses feux (ses chakras). C’est-à-dire que pendant le temps où la personne va essayer d’obtenir ou de gravir le chemin jusqu’à la troisième initiation majeure, en réalité, elle ne fait que préparer le terrain pour effectuer l’alliance entre sa matière et son âme. En termes techniques cela veut dire qu’au cours des trois premières initiations majeures, les chakras commencent à se développer, à s’activer et à s’alimenter de plus en plus d’énergies.

Ainsi, si l’on prend un homme dans ses premières incarnations, il ne possède pas les sept chakras traditionnels, sans compter les autres multiples, qui sont autour du corps et que l’on appelle aussi les nadis. Au début, il y a seulement de toutes petites étincelles, de toutes petites flammes, qui vont devoir être progressivement transformées en chakras et qui seront ensuite vécues en tant que chakras.


À partir de ce moment-là, les feux commencent à être alimentés, c’est-à-dire que la petite particule de conscience qui existe et que l’on appelle personnalité, va commencer à vivoter, même si ses occupations sont très terre à terre, matérielles et que l’on peut juger de je ne sais quel autre défaut. Cela est nécessaire et capital, parce que les feux vont commencer à s’alimenter et se former.

Nous les guides, nous ne dissocions pas matière et personnalité, c’est une seule et même chose. Une fois que tous les feux sont mis en place et qu’ils commencent à fonctionner réellement, qu’ils sont consacrés et ceci se passe lorsque l’individu a atteint la troisième initiation majeure, il commence à être pourvu d’un mental abstrait. À partir de ce moment-là, la matière devient un instrument manipulable par la volonté. C’est à ce moment-là que commencent les noces alchimiques entre la matière et l’esprit, comme il est écrit dans certaines œuvres, ou encore le jour de l’alliance, et qui tout simplement veut dire que l’âme prend possession de ses feux, c’est-à-dire que l’homme spirituellement évolué prend le contrôle de ses chakras.


Donc, ce qu’offrent les successives réincarnations dans la matière, du point de vue énergétique, c’est la construction des feux, c’est-à-dire la construction de ses sept chakras redevenus un seul, soit le chakra coronal celui qui est en haut de la tête.

À quoi servent ces feux ?

Pourquoi est-ce qu’ils sont si primordiaux qu’il faille pour cela descendre dans la matière ?

Parce que ces feux ne sont issus et ne peuvent avoir lieu et maturité que dans la matière. Ces feux sont en quelque sorte la vitalité de l’âme. Il y a la conscience de l’âme c’est un fait, c’est votre esprit, c’est votre nature originelle en quelque sorte, c’est la béatitude, c’est la plénitude, c’est l’esprit en extension dans l’espace.

Mais il faut que l’esprit aille chercher une vitalité, il ne peut pas rester comme cela dans cette zone et cet état de plénitude, où il n’y a qu’inaction (j’ai l’impression que Pastor se réfère au Nirvana). L’esprit a le devoir, car tel est son principe intérieur, de devenir actif.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que l’énergie première de l’Univers, c’est l’énergie de l’action, c’est l’énergie du pouvoir, soit le rayon Un, comme certains disciples peuvent savoir par certains écrits sacrés.

Le rayon Un, soit le rayon de la Volonté et du Pouvoir, c’est l’énergie qui sous-tend tout l’Univers, qui sous-tend l’essence même de la vie. Donc l’esprit n’a même pas le choix. D’ailleurs, ce n’est pas une question de choix, l’esprit doit devenir essentiellement actif s’il veut rester esprit. Et cette possibilité d’action, il va la chercher par l’intermédiaire des chakras, feux qui sont formés par l’incarnation, par le passage dans la matière.

Pastor (guide spirituel, 88.05.18)

MÉTHODES OCCULTES POUR CAPTER DE L’ÉNERGIE



Dans l’ésotérisme est bien connu que les principales méthodes pour absorber de l’énergie sont à travers la respiration, les aliments et la sexualité. Mais il existe d’autres méthodes moins connues.

« L’homme a un grand problème de manque d’énergie, à cause de sa vie trop matérielle, à cause aussi d’une civilisation trop avancée en technologie. Tout cela finit par dévitaliser son être. Donc, dans un premier stade il faut apprendre à absorber de l’énergie, cela peut constituer une véritable méditation, en tout cas un exercice.

Capter de l’énergie c’est très facile. En fait, simplement en vous relaxant, presque automatiquement vous commencez à capter de l’énergie. Chaque fois que vous éloignez les ténèbres, la lumière entre. Il existe déjà des méthodes de relaxation que vous pouvez utiliser, ou inventer votre méthode, mais pour que la relaxation soit efficace, elle doit toujours être guidée, parce que le mental a besoin du soutien de l’ordre, cela n’a rien à voir avec l’hypnose, mais la démarche est à peu près pareille. C’est avant tout un travail de visualisation.


Visualisation pour capter de l’énergie

Si vous faites partie d’une école ésotérique utilisez l’invocation, le mot ou le son de cette école. Si vous faites partie d’un mouvement oriental utilisez le mantra correspondant, et si vous ne faites partie de rien et bien justement, c’est le moment de choisir un groupe. Ce qui ne veut pas dire que vous deviez appartenir à ce groupe, car il existe maintenant des écoles suffisamment universelles, pour qu’elles vous prêtent leur invocation, leur mantra, c’est-à-dire leur clé qui ouvre sur leur énergie, sans vous obliger à être tatoué par le sceau de leur temple terrestre.

Donc choisissez une clé vibratoire, autrement dit une formule que ce soit une invocation, un mantra ou un son. Cependant, les sons n’agissent que dans la mesure où vous appartenez à un temple ésotérique, car il n’y a que dans le temple où l’on vous donne la connaissance de comment utiliser ces sons. Si vous voulez n’appartenir à rien et avoir une clé qui soit universelle et passe-partout, vous pouvez très bien utiliser le Notre Père. Mais il vous faut absolument une clé pour pouvoir accéder aux énergies supérieures.

Donc, prononcez cette clé et visualisez que vous entrez dans l’égrégore de feu du mouvement auquel vous appartenez, ou si vous n’appartenez à rien, que vous entrez dans la danse du feu du soleil. Vous vous y placez quelques instants, vous vous centrez bien au cœur du soleil que vous imaginez flamboyant, donnez-lui la teinte dorée et rayonnante de la puissance et faites pénétrer toute la substance solaire dans chacune de vos molécules comme si vous étiez sous une cascade.

Ensuite, retournez votre conscience à votre corps et faites un travail depuis votre plexus solaire (la zone du ventre située entre le nombril et le sternum) car il faut bien commencer par lui, parce que c’est dans le plexus solaire qui se garde toute la mémoire psychique, c’est-à-dire tous les traumatismes, tous les complexes, toute la noirceur de l'individu. D’où l’importance de commencer par cet endroit et lui consacrer plus de temps à le nettoyer.

De la même manière qu’existe la corde d’argent qui connecte le corps astral au corps physique, vous imaginez qu’un énorme cordon ombilical commence à monter et se brancher dans le soleil. Vous y prenez de l’énergie afin qu’il nettoie votre plexus solaire, puis vous déplacez ce cordon dans chacun de vos chakras pour que chaque chakra soit aussi régénéré.

Vous pouvez utiliser toutes les visualisations que vous voulez, mais centrez-vous dans le soleil, rien ne sert de faire des visualisations qui captent l’énergie s’il n’y a pas une référence mentale au soleil, car c’est le soleil qui envoie les énergies.


Former une pyramide éthérique

Vous pouvez aussi construire une pyramide éthérique à un endroit de votre maison, où vous méditerez quotidiennement. Vous le choisissez et vous n’en changez plus. De préférence, asseyez-vous dans la position de tailleur, car pour utiliser la pyramide, il vaut mieux être assis en tailleur, mais si cela vous est difficile, vous pouvez aussi vous asseoir sur une chaise. Imaginez chaque jour quelques minutes que vous êtes dans une petite pyramide à votre taille et au fur et à mesure de votre travail, vous allez d’une façon éthérique en construire une, ce qui fait qu’au moment où vous allez vous replacer au même endroit pour méditer, vous allez automatiquement déclencher le processus de régénération et vous n’aurez plus besoin de créer la pyramide.

(Dans la géométrie occulte, la pyramide est une figure qui absorbe énergie de l’extérieur et la projette vers son intérieur. C’est pour cela que quand vous vous trouvez à l’intérieur d’une pyramide vous sentez vous revivifier et par contre il ne faut pas être à l’intérieur d’une pyramide inversée parce qu’elle produit l’effet contraire et vous seriez vidé de votre énergie.)



Bonnes pensées, bonne respiration et bonne posture

Vous pouvez aussi vous régénérer tout simplement en ayant une vie meilleure, en faisant attention à ce que vous mangez, respirez, à ce que vous pensez, comment vous vous comportez, si vous n’êtes pas continument coléreux ou dépressif. Et très important quelle est votre façon de vous tenir, si vous n’êtes pas trop voûtés, si vous n’êtes pas trop déhanchés.

Pourquoi est-ce capital ?

Tout simplement pour le transfert des énergies, pour le circuit lui-même. Quelqu’un qui se tient mal, qui se tient d’une manière déformée, crée à un moment donné des résistances dans le corps de vitalité, puisque l’énergie court depuis le corps physique jusque dans le corps énergétique et vice-versa.

En même temps que vous développez le respect, développez aussi en vous une bonne tenue, pour que toutes les énergies et le souffle se fassent d’une manière naturelle et profonde. Si vous vous tenez mal, vous respirez mal. Si vous avez des tensions énergétiques sur votre poitrine, elles altèrent votre rythme cardiaque et de toute manière elles altèrent vos humeurs. Donc redresse-toi Fils, tiens-toi debout, respectes-toi, places-toi dans le soleil, et ensuite, laisse l’intuition faire les choses.


Rituel durant les solstices

Il y a aussi une chose capitale qui régénère, mais qui ne peut se faire qu’à certains moments de l’année, car en fait, se régénérer, n’est pas un problème quotidien comme l’humain le croit actuellement. L’humain croit qu’il a besoin de l’énergie de Dieu aussi souvent qu’il a besoin de manger. C’est faux. Une bonne nourriture dure longtemps, mais vous ne savez même plus manger, il vous faut trois repas par jour. Alors, de la même manière, il vous faut beaucoup de méditations pour être sûr que vous ayez beaucoup d’énergie.

En fait, un seul repas vous suffirait, si vous mangiez de façon naturelle. De la même manière, l’homme en communion avec le soleil, pour entretenir en lui la jeunesse, la santé, la régénération, il n’aurait besoin que de deux communions par an, aux solstices et c’est tout.

Si l’on veut aller au fond des choses, il faudrait complètement changer la façon de vivre. Or, ce n’est pas possible, mais il faut dire les choses telles qu’elles sont. Il faudrait que l’humanité se remette à fêter les solstices pour espérer n’être pas malade le reste de l’année, avoir de la chance le reste de l’année.

Il faut recréer ces fêtes solaires pour renouer avec le prana solaire, se remettre dans le mouvement solaire, ce que ne fait plus l’homme. Il met sa vie dans le mouvement de la lune et de la terre et il ne vit que par rapport à ces deux plans, sa mémoire et sa personnalité. Si tu vis par rapport à ton âme, je te le dis, tu vis par rapport au soleil, et tu prends tes deux grandes respirations au moment des solstices.

Il ne sert à rien d’inventer des pyramides, des exercices respiratoires ou toute autre chose. Tout cela, en fait, n’est que du menu travail, n’est que de petite efficacité à côté de la régénération que vous pouvez obtenir à ces moments-là, qui doivent être précédés d’un jeûne total où vous n’aurez fait que boire pour vous purifier, vous laver, et vous préparer à une renaissance de l’esprit, une renaissance moléculaire, car le zodiaque arrive à ce moment-là dans une certaine position qui permet la chose. »
Pastor (Maître de sagesse, 26.11.86)


Maître Kuthumi dans les Lettres Mahatmas, dit :

« Qui arrive à devenir un complet adepte, peut arrêter la main de la mort à volonté et quand il est finalement obligé de se soumettre à elle, sa connaissance des secrets de la Nature, le place dans une position de pouvoir conserver sa conscience et une claire perception de lui-même. » (CM 20C, p130)

William Judge dans son livre l’Océan de Théosophie dit :

« À travers la connaissance des lois occultes de la nature, la limite de la durée possible peut s’allonger jusqu’à près de quatre cents ans. » (Chapitre IV, p.33)

C’est-à-dire que les grands Adeptes sont capables de vivre avec le même corps physique pendant plusieurs siècles et, quand ils ne peuvent plus l'étendre et sont obligés de se réincarner, ils gardent le souvenir de leur vie passée. Et je soupçonne que les grands Adeptes sont capables de réaliser cette extension de leur vie physique à travers ces grandes régénérations pendant les solstices...

Ce qui ne veut pas dire que si vous le faites, vous allez vivre pendant des siècles. Pour que cela marche il faut très probablement avoir obtenu préalablement certaines initiations, faire un rituel secret et pour les Adeptes moins avancés, sûrement l'aide des autres membres de sa Loge.

Toutefois, cela leur montre combien ils sont importants pour dynamiser ces dates. Malheureusement, Pastor n’a pas comment il faut procéder le jour du solstice. D'après ce que j'ai étudié, je vous recommande de commencer à vous préparer plusieurs jours avant (ou du moins un jour avant) en faisant jeûne et des exercices de purification. Et le jour du solstice, quand le soleil commence à sortir, faites le rituel pour invoquer la Loge Blanche (voir que faut-il faire avant de commencer une méditation ?).

Ensuite, faites la visualisation que Pastor a donnée en haut, nettoyez vos chakras et un bain de rajeunissement avec la lumière du soleil tout au long de votre corps, en consacrant plus de temps dans les parties du corps où vous sentez des douleurs et laissez-vous guider par l'intuition. De préférence, faites-le dans un endroit agréable et calme où il n'y a pas de courants d'air, recevant la lumière du soleil et que vous ne soyez pas entourés de fers (voir convient les matériaux de synthèse pour construire ?).

Et enfin, faire votre méditation-visualisation avec l'une des positions suivantes (voir l’importance de la posture pour méditer).


Note : dans une autre conférence Pastor a détaillé plus sur ce rituel, voir les énergies des solstices et des équinoxes.